L'écrivain Eugène Chavette (1827-1902) par Félix Nadar (gallica.bnf.fr)
L'écrivain Eugène Chavette (1827-1902) par Félix Nadar (gallica.bnf.fr) -  [Public domain], via Wikimedia Commons
L'écrivain Eugène Chavette (1827-1902) par Félix Nadar (gallica.bnf.fr) - [Public domain], via Wikimedia Commons
L'écrivain Eugène Chavette (1827-1902) par Félix Nadar (gallica.bnf.fr) - [Public domain], via Wikimedia Commons
Publicité

Michel Galabru avait choisi de lire des textes d'Eugène Chavette pour l'émission "Bonnes nouvelles grands comédiens" en 1971, considérant comme dommage qu'il soit un peu tombé dans l'oubli... Une lecture diffusée la première fois le 21 janvier 1971 sur France Culture.

En 1971, le comédien Michel Galabru était invité par l'émission "Bonnes nouvelles grands comédiens" pour faire des lectures. Il expliquait ses choix d'auteurs et de textes : 

J'ai choisi des auteurs qui semblent maintenant complètement oubliés, et je crois qu'il y a là une certaine injustice. Ce sont des auteurs de l'époque 1900. Certains spécialistes connaissent Eugène Chavette mais je crois que le grand public ne le connait plus. Et c'est bien dommage parce que vraiment il y a des petites scènes très très drôles. Et puis il y a aussi l'humour noir. On croit que l'humour noir est contemporain mais par les textes que je vais avoir le plaisir de lire vous verrez que déjà en 1900 c'était assez poussé comme humour...

Publicité

Le premier texte lu par Michel Galabru s'intitule : Le guillotiné par persuasion. 

  • Production : Patrice Galbeau -Réalisation : Guy Delaunay
  • Bonnes nouvelles grands comédiens - Michel  Galabru dit des textes d'Eugène Chavette
  • 1ère diffusion : 21/01/1971
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archives Ina Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée