Le maire de Cork Terence MacSwiney faisant la grève de la faim en 1921 pour soutenir la cause de l’indépendance irlandaise ©AFP - LEEMAGE
Le maire de Cork Terence MacSwiney faisant la grève de la faim en 1921 pour soutenir la cause de l’indépendance irlandaise ©AFP - LEEMAGE
Le maire de Cork Terence MacSwiney faisant la grève de la faim en 1921 pour soutenir la cause de l’indépendance irlandaise ©AFP - LEEMAGE
Publicité
Résumé

En 1991, France Culture regardait dans le "Rétro" les grandes pierres de la fondation de la République d'Irlande.

En savoir plus

En 1991, à l'occasion des 70 ans de l'indépendance de l'Irlande, France Culture revenait sur les étapes historiques qui ont marqué la construction de la nation Irlandaise. Dans l'émission Rétro, Arnaud Laporte reprenait des archives de témoins de ces grands événements.

Le journaliste Joseph Kessel, interrogé en 1950 sur le sujet, se rappelait au micro de son reportage dans le pays en 1920, alors qu'un an plus tard l'Irlande allait obtenir une semi-indépendance au terme de deux ans de guerre civile :

Publicité

J'étais à Londres au moment où le légendaire maire de Cork, Terence MacSwiney, était en train de faire une grève de la faim qui allait le mener à la mort. 

Puis en 1949, juste après la naissance de la toute jeune République irlandaise, un journaliste fraîchement revenu d'Irlande venait répondre à toutes les questions que les Français se posaient sur ce nouvel Etat. 

Le problème politique de l'Irlande, il n'y en a qu'un, c'est celui de la partition.

La vie est agréable en Irlande, on a l'impression qu'on a le temps ici. On se laisse aisément convaincre par cette sympathique nonchalance, qui tient à cette sorte de flegme britannique, cette sorte de "take-it-easy", de "ça-ira". Et la vie de société est très développée, le soir on aime se réunir fort tard pour parler des vieilles histoires du pays ou parler des thématiques plus actuelles.

L’Irlande n'est pas un pays triste, même s'il pleut souvent. Contre cette mélancolie naturelle, l'Irlandais a le sens de l'humour, il a le sens de l'ironie la plus fine, c'est pourquoi on dit quelques fois que les Français sont ceux qui comprennent le mieux les Irlandais.

60 ans après la mort de Terence MacSwiney, en 1981, c'est l'évocation de la mort de Bobby Sands, à travers un extrait de journal radiophonique, qui conclura le programme. Le présentateur de l'émission, Arnaud Laporte fait lui même le rapprochement entre ces deux grandes figures de l'histoire Irlandaise, qui sont toutes deux mortes dans les mêmes conditions : après une grève de la faim pour lutter contre l'oppression britannique. 

Rétro - L'Irlande dans tous ses états (1ère diffusion : 01/12/1991)

Par Arnaud Laporte - Réalisation André Mathieu

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée