Représentation de la comédie musicale "Show Boat" écrite en 1927 par Kern et Hammerstein reprise à Broadway en 1994.
Représentation de la comédie musicale "Show Boat" écrite en 1927 par Kern et Hammerstein reprise à Broadway en 1994. ©Getty - The LIFE Picture Collection/Getty Images
Représentation de la comédie musicale "Show Boat" écrite en 1927 par Kern et Hammerstein reprise à Broadway en 1994. ©Getty - The LIFE Picture Collection/Getty Images
Représentation de la comédie musicale "Show Boat" écrite en 1927 par Kern et Hammerstein reprise à Broadway en 1994. ©Getty - The LIFE Picture Collection/Getty Images
Publicité

C'était à Jerome Kern qu'était consacré le premier volet d'une série du "Rythme et la raison" de Daniela Langer qui s'intéressait aux "bâtisseurs de l'éphémère" que furent les compositeurs de l'âge d'or de la musique populaire américaine des années 20 aux années 40 dont Broadway fut le berceau.

Avec

Adaptée au cinéma en 1951 dans une production de la MGM réalisée par George Sidney, après deux autres versions en 29 et 36, Show Boat fut d'abord sur scène une comédie musicale à Broadway dont la première eut lieu au Ziegfeld Theatre le 27 décembre 1927. 

Show Boat marqua un tournant dans l'histoire de la comédie musicale, par la qualité de son livret, signé Oscar Hammerstein, et celle de sa musique, composée par Jerome Kern, aux mélodies et aux rythmes très influencés par le jazz et le negro spiritual. Aujourd'hui encore Ol'Man River est dans toutes les mémoires. Devenu d'abord célèbre à Broadway, avant de composer pour le cinéma, notamment pour Fred Astaire et Ginger Rogers, Jerome Kern fut l'un des très grands compositeurs de la chanson américaine. 

Publicité

En 1991, c'était à Jerome Kern qu'était consacré le premier volet d'une série du Rythme et la raison de Daniela Langer qui s'intéressait aux "bâtisseurs de l'éphémère" que furent les compositeurs de cet âge d'or de la musique populaire américaine des années 20 aux années 40, inépuisable mine à standards.

Pour prolonger l'écoute : le deuxième volet (2/5) La féerie des Revues à Grands Spectacles, Richard Rodgers, le troisième (3/5) Harold Arlen et les chansons sorcières, le quatrième (4/5) Des rengaines banales et irrésistibles, Hoagy Carmichael, le cinquième et dernier (5/5) De l'éphémère à l'éternel, Vernon Duke.

  • Production : Daniela Langer 
  • Réalisation Philippe Sibbille
  • Le rythme et la raison - Rodgers, Kern, Arlen et autres bâtisseurs de l'éphémère 1/5 : La Chanson de Broadway, Jerome Kern 
  • 1ère diffusion : 14/10/1991
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France

L'équipe