Publicité
En savoir plus

« J’éspère que nous ne serons pas contraints dans un avenir éloigné, d’interdire le stationnement dans le centre de Paris… » Ainsi parlait, en 1949, Maurice Guinet, le directeur de la circulation à la Préfécture de police de Paris, redoutant les effets néfastes des embouteillages parisiens.

Embouteillage boulevard Saint-Michel en 1950
Embouteillage boulevard Saint-Michel en 1950
© Sipa

Alors que fait t-on pour résoudre le problème des embouteillages : on évoque dans l'émission du 17 février 1949 de « La Tribune de Paris », la possibilité de circuler sur les toits (si, si), de la priorité à gauche, de la conduite à droite, d'enlever les 500 000 mètres carrés de pavage en bois qui existaient encore et peut-être allait-on même créer des voies souterraines ! Maronnier journalistique certes, mais il est toujours intéressant d’entendre ce que l’on disait des embouteillages à Paris, il y a 65 ans.

Publicité
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Christine Goémé
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation