Charrette_fleurie_de_la_place
Charrette_fleurie_de_la_place - Communicationhornaing via WikiMediCommons
Charrette_fleurie_de_la_place - Communicationhornaing via WikiMediCommons
Charrette_fleurie_de_la_place - Communicationhornaing via WikiMediCommons
Publicité

La matinée des autres - La Charrette ramée de Saint-Eloi à Maillame (1ère diffusion : 27/09/1994)

Avec
  • Evelyne Duret

La course de la charrette fleurie (celle de Maillane est l'une des plus réputées) figure dans de nombreuses fêtes villageoises qui honorent Saint Eloi. Elles se déroulent de la mi-juin au début septembre dans différents villages de la Provence mistralienne, entre Rhône, Alpilles et Durance. Ces fêtes très anciennes, dédiées à Saint Eloi, protecteur des métiers des métaux et des agriculteurs, ont gardé intact leur rituel. Essentiellement rurales, elles sont une tradition vivante et font une grande place à la langue et au costume provençal. 

La fête de la Saint Eloi d'été coincide avec l'ancienne fête paienne du solstice d'été. Soeur jumelle des fêtes agricoles antiques, elle célèbre les bêtes de trait ou de somme et les agriculteurs. Les charrettes fleuries, tirées par des chevaux harnachés à la "sarrasine", sont le reflet de la production du terroir. On les garnit de verdure, de céréales, de fruits, de plantes, de légumes et de fleurs. Tout au long de la course, les charretiers, placés à la gauche des chevaux, s'efforcent de suivre la cadence infernale de la charrette lancée à toute allure. Les plus habiles d'entre eux exécutent des figures acrobatiques souvent impressionnantes. 

Publicité

Aujourd'hui, la cavalcade professionnelle de la charrette fleurie constitue une grande fête traditionnelle, où la dévotion religieuse a cédé la place à la démonstration d'adresse. Par sa avec les habitants de Meillane, et : rudesse, elle prend place parmi les fêtes et les jeux typiquement provençaux. Si, sous l'influence du changement social, la course de la charrette fleurie de Saint Eloi a perdu sa signification originelle, elle reste malgré tout l'expression authentique d'un terroir - une fête qui, par son prestige, a réussi à éclipser toutes les autres.

  • Par Patrice Freydieu 
  • Avec Evelyne Duret (conservateur du Musée des Alpilles de Saint-Rémy de Provence), Jean-Paul Clébert (écrivain) et Marcel Bonnet (membre de la confrérie de Saint Eloi de Saint Rémy de Provence) 
  • Réalisation Jacques Taroni

L'équipe