L'hommage aux morts à Madagascar, terre des ancêtres

Rituel mortuaire traditionnel à Madagascar : une cérémonie de retournement de mort, en 2001.
Rituel mortuaire traditionnel à Madagascar : une cérémonie de retournement de mort, en 2001. ©Getty - Francois LOCHON/Gamma-Rapho
Rituel mortuaire traditionnel à Madagascar : une cérémonie de retournement de mort, en 2001. ©Getty - Francois LOCHON/Gamma-Rapho
Rituel mortuaire traditionnel à Madagascar : une cérémonie de retournement de mort, en 2001. ©Getty - Francois LOCHON/Gamma-Rapho
Publicité

En 1989, "Madagascar, terre des ancêtres", raconte les rituels traditionnels autour des morts à Madagascar. Produite par Jacqueline Kelen l'émission donne la parole à l’ethnomusicologue Michel Domenichini, l'anthropologue Jacques Lombard et Patrick Rajoelina, fondateur des Amis de Madagascar.

Avec
  • Jacques Lombard

"Madagascar, terre des ancêtres" est une émission de la collection "La matinée des autres" produite par Jacqueline Kelen en 1989. Elle donne la parole à l’ethnomusicologue Michel Domenichini, l'anthropologue Jacques Lombard et Patrick Rajoelina qui expliquent les particularités des hommages traditionnels rendus aux défunts à Madagascar. Ceux-ci ont lieu en deux temps. Il y a d’abord un premier rituel funéraire à l’issu duquel le corps du mort est mis en terre. Il y a ensuite, bien plus tard, un second rituel, extrêmement spectaculaire : le retournement des morts. Une sortie au grand jour de la dépouille accompagnée de célébrations, qui ne peut avoir lieu que si les tissus du corps sont entièrement dégradés. Ne restent que les os, qui sont donc déterrés par la famille du défunt selon un cérémonial bien précis. Ce n’est qu’à ce moment que le mort peut devenir véritablement un ancêtre.

La permanence de l'âme des ancêtres malgaches

Il y a dans l'appellation "ancêtre" et dans ces rituels, l’idée d’une dignité, d’un statut social. De fait tous les morts ne deviennent pas des ancêtres, il faut pour cela avoir exercé une forme de pouvoir et bénéficier de la reconnaissance d’une communauté. Dans cette culture malgache les défunts parvenus au rang d’ancêtres continuent ainsi d’exister dans le monde des vivants.

Publicité

"Madagascar, terre des ancêtres", dans "La matinée des autres", une émission de Jacqueline Kelen diffusée pour la première fois en octobre 1989 avec l’ethnomusicologue Michel Domenichini, l'anthropologue Jacques Lombard et Patrick Rajoelina, fondateur des Amis de Madagascar. Les textes qui illustrent les différents entretiens sont lus par Frédérique Cantrel.

  • Par Jacqueline Kelen
  • Réalisation : Christine Berlamont
  • La matinée des autres - Madagascar, terre des ancêtres (1ère diffusion : 03/10/1989)
  • Édition web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Retrouvez l'ensemble de la  Nuit des morts, voyage des âmes

L'équipe