Publicité
En savoir plus

Par Daniel Arasse - Réalisation Jean-Claude Loiseau

"Le sphinx de Delft". C'est ainsi qu'un certain Théophile Thoré, critique d'art au XIXème siècle, surnomma Vermeer, qu'il contribua largement à faire redécouvrir après deux siècles d'oubli. *
L'expression est restée, et fait partie de la légende du peintre, car elle évoque l’énigme qu'il représente. Enigme de sa vie, dont on sait peu de choses ; énigme surtout de son oeuvre, ces quelques 36 tableaux dont le génie relève du mystère.
A l'été 2003, l'historien de l'art Daniel Arasse proposait pour France Culture une série d'émissions intitulées "Histoires de peintures". Spécialiste de la Renaissance italienne, il se penchait dans l’une d’entre elles sur le cas Vermeer. Il tordait le cou pour commencer à un certain nombre d’idées reçues, avant de proposer quelques clés pour comprendre la singularité de l’art du fameux peintre hollandais. Et ce au travers de l'étude de trois tableaux : La Dentellière, que l'on peut voir au Musée du Louvre ; La laitière, au Rijksmuseum d'Amsterdam ; et enfin L'Atelier du peintre , qui se trouve au Kunsthistorisches Museum de Vienne.
« Vermeer fin et flou », par Daniel Arasse, une émission diffusée pour la première fois le 15 août 2003.  
Histoires de peinture - Vermeer fin et flou (1ère diffusion : 15/08/2003)
Par Daniel Arasse
Réalisation Jean-Claude Loiseau

Publicité
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée