L'écrivain français Michel Butor, à Turin en Italie, mai 2016.
L'écrivain français Michel Butor, à Turin en Italie, mai 2016. ©Getty - Photo by Leonardo Cendamo
L'écrivain français Michel Butor, à Turin en Italie, mai 2016. ©Getty - Photo by Leonardo Cendamo
L'écrivain français Michel Butor, à Turin en Italie, mai 2016. ©Getty - Photo by Leonardo Cendamo
Publicité

En septembre 1985, dans "Le bon plaisir", Renée Elkaïm-Bollinger nous convie à une rencontre avec l'écrivain Michel Butor et ses proches, comme Jean Starobinski ou Jean-François Lyotard, une rencontre à travers également la visite de trois lieux qui lui sont chers, Genève, Venise et Nice.

Avec
  • Michel Butor romancier
  • Jean Starobinski Ecrivain, philosophe et professeur d'histoire des idées à l'Université de Genève (1920-2019)
  • Jean-François Lyotard
  • Jean Roudaut essayiste et poète
  • Henri Maccheroni Peintre et photographe

En 1985, "Le bon plaisir" invite à une déambulation artistique avec l'écrivain Michel Butor, figure emblématique du Nouveau Roman, au micro de Renée Elkaïm-Bollinger. A Genève, du pont de la Machine au domicile de Jean Starobinski, Michel Butor parle de son désir de décloisonnement, de franchissement des frontières qui se traduisent dans son œuvre : "J'aime beaucoup faire jouer les choses ensemble. Je m'intéresse beaucoup aux œuvres dans lesquelles on travaille sur la limite et où on essaie de mettre l'intérieur en communication avec l'extérieur".

Il se confie aussi sur sa barbe, ses voyages, la poésie et son "trac" avant de donner des cours à l’université.

Publicité

A Genève, son ami Jean Roudaut reconnaît : "Ce que je trouve exceptionnel chez Butor, c'est un système prodigieux de mettre en contact des voix. Ses romans sont un concert de voix."

Puis direction Venise, où tout en s'émerveillant sur l'art japonais, Michel Butor chuchote dans des églises et se promène dans des cimetières. Il raconte le récit de sa rencontre avec Igor Stravinsky. Dans un avion à hélice en direction de Nice, il invite à entrer dans son intimité : il parle de son enfance à Mons-en-Barœul, de son adolescence parisienne, de son corps en "désaccord", de sa bibliothèque, de ses séjours en Egypte et aux Etats-Unis, de sa famille et de la musique. "J'aurais voulu être un musicien. J'aurai voulu être un peintre. En étant écrivain, j'essaie d'être les deux à la fois en faisant de la lecture à haute voix et en faisant des cartes postales et des livres d'artiste."

A Nice**, Jean-François Lyotard** déploie la pensée de Michel Butor et déplie l'œuvre de son ami, son aversion pour la philosophie. Il fait découvrir la voix, l’humour, la sensibilité et la vision du monde de l'une des figures emblématiques du Nouveau Roman. "Reconstruire le monde autrement qu'il n'est donné est fondamental dans toute l'œuvre de Michel Butor."

Les participants à ce "Bon plaisir" sont Alina Piechowska-Pascal, Agnès Yver, Jean Starobinski, Jean Roudaut, Vahé Godel, Moriaki Watanabe, Jean-François Lyotard, André Villers, Gérald Ducimetière, Zu Ging, Flora Soldan, Henri Maccheroni et Jean-Michel Foucault.

  • Par Renée Elkaïm-Bollinger
  • Réalisation : Pamela Doussaud
  • Le Bon Plaisir - Michel Butor (1ère diffusion : 21/09/1985)
  • Edition web : Sabine Bonamy, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production
Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Anne de Biran
Anne de Biran