Le groupe de Fado "Rapsódia" à la Serenata Monumental en 2010, à Coimbra, au Portugal
Le groupe de Fado "Rapsódia" à la Serenata Monumental en 2010, à Coimbra, au Portugal - 	 Joao Miguel Simoes/Seccao Fotografia AAC / via wikimédia
Le groupe de Fado "Rapsódia" à la Serenata Monumental en 2010, à Coimbra, au Portugal - Joao Miguel Simoes/Seccao Fotografia AAC / via wikimédia
Le groupe de Fado "Rapsódia" à la Serenata Monumental en 2010, à Coimbra, au Portugal - Joao Miguel Simoes/Seccao Fotografia AAC / via wikimédia
Publicité

Le fado de Coimbra, ville universitaire portugaise, se différencie de celui de Lisbonne, l'émission "Les chemins de la musique" en faisait découvrir aux auditeurs de France Culture toutes les particularités. (1ère diffusion : 11/02/1999).

"Les chemins de la musique" proposaient en 1999 une série sur le fado

Le fado, ce mal dont on jouit, ce bonheur dont on souffre...

Publicité

Le quatrième volet était consacré au fado de Coimbra. Celui-ci marquait le renouveau du fado dans les années 80 après la chute du dictateur Salazar. 

Ce fado est un chant qui est lié aux traditions étudiantes de l'université de Coimbra, ville universitaire la plus ancienne du Portugal. Il est chanté uniquement par des hommes dans la rue ou en société. Les chanteurs comme les musiciens sont en général habillés de l'habit académique traditionnel noir, pantalon, habit long et veste de laine.

L'émission proposait un portrait du guitariste Carlos Paredes avec la participation d'Alain Jomy, réalisateur de télévision et compositeur de musique de film.

  • Par Gérard Tourtrol
  • Réalisation : Jocelyne Pruvot
  • Les chemins de la musique - Le fado de Coimbra (1ère diffusion : 11/02/1999)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée