Les affiches de la pièce "Andorra" de Frisch au Théâtre Antoine et au Théâtre d'Aubervilliers 1965.
Les affiches de la pièce "Andorra" de Frisch au Théâtre Antoine et au Théâtre d'Aubervilliers 1965. - Théâtre de la Commune / Théâtre Antoine
Les affiches de la pièce "Andorra" de Frisch au Théâtre Antoine et au Théâtre d'Aubervilliers 1965. - Théâtre de la Commune / Théâtre Antoine
Les affiches de la pièce "Andorra" de Frisch au Théâtre Antoine et au Théâtre d'Aubervilliers 1965. - Théâtre de la Commune / Théâtre Antoine
Publicité

Dans "Le théâtre demain" en mars 1966, Gabriel Garran et Jean-Marie Serreau parlaient de leurs mises en scène respectives des pièces de Max Frisch "Andorra" et "Biedermann et les incendiaires".

Avec
  • Gabriel Garran metteur en scène, fondateur du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers.
  • Jean-Marie Serreau Comédien metteur en scène (1915-1973)

En 1965, le Théâtre de la Commune d'Aubervilliers nait avec à sa direction Gabriel Garran qui choisit d'inaugurer le théâtre avec Andorra, une pièce de Max Frisch. Dans cette pièce en forme de parabole, le dramaturge suisse s'applique à démonter la mécanique de l'antisémitisme en situant son récit dans une paisible cité imaginaire aux frontières de laquelle, au pays des puissantes "Casaques Noires", régnait un antisémitisme génocidaire.

Pour parler de cette pièce, mais aussi de la naissance du Théâtre d'Aubervilliers, Claude Mourthé a invité Gabriel Garran dans une émission consacrée au théâtre de Max Frisch. On pouvait entendre des extraits d'Andorra mais également des extraits de Biedermann et les incendiaires présentés par Jean-Marie Serreau, qui avait monté cette pièce en 1960 au Théâtre de Lutèce.

Publicité

Gabriel Garran raconte comment Andorra, pièce traitant de l'antisémitisme et des préjugés racistes, a été perçue par le public du Théâtre de la Commune d'Aubervilliers : "C'était une gageure de partir, au lieu d'un classique, d'une pièce assez confortable, d'une pièce assez difficile, "Andorra" de Max Frisch. Nous avons eu la surprise de voir le public mordre sur le sujet de Max Frisch, morde sur la construction de la pièce, et au thème. Nous avons été obligés d'augmenter de plus d'un mois la durée des représentations. Le public a été touché et sensibilisé par cette pièce. La population d'Aubervilliers n'est pas homogène, elle est faite de véritables couches géologiques dans le temps et dont de nombreux éléments viennent de l'immigration".

Avec Gabriel Garran et Jean-Marie Serreau et des extraits de leurs mises en scène respectives des pièces de Max Frisch "Andorra" et "Biedermann et les incendiaires" - Lectures du Journal de Max Frisch par Denis Manuel.

  • Par Claude Mourthé
  • Le théâtre demain, 2ème partie : Autour de Max Frisch, avec Gabriel Garran et Jean-Marie Serreau (1ère diffusion : 07/03/1966)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Retrouver l'ensemble des archives de la Nuit : Max Frisch, écrivain des identités incertaines

L'équipe

Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation