“La bonne éducation”, 1753, (1885). Dessin d’après une peinture originale de Jean Baptiste Simeon Chardin.  ©Getty - The Print Collector/Print Collector/Getty Images
“La bonne éducation”, 1753, (1885). Dessin d’après une peinture originale de Jean Baptiste Simeon Chardin. ©Getty - The Print Collector/Print Collector/Getty Images
“La bonne éducation”, 1753, (1885). Dessin d’après une peinture originale de Jean Baptiste Simeon Chardin. ©Getty - The Print Collector/Print Collector/Getty Images
Publicité
Résumé

Le tour d'écrou commence ainsi : "En Angleterre, à la fin du XIXe siècle, une jeune gouvernante est chargée de l’éducation d’un petit garçon et d’une petite fille dans une grande maison isolée..." d'après Henry James, une fiction radiophonique diffusée la 1ère fois le 07/06/2014.

En savoir plus

En Angleterre, à la fin du XIXe siècle, une jeune gouvernante est chargée de l’éducation d’un petit garçon et d’une petite fille dans une grande maison isolée. Elle y voit paraître des spectres de deux anciens domestiques, et se persuade qu’ils veulent s’emparer des enfants, qu’elle s’efforce alors d’arracher à cette emprise maléfique. L’issue en sera tragique.

Paru en 1898 comme un conte de Noël macabre, The Turn of the Screw a eu aussitôt un grand impact public. La nouvelle demeure une des œuvres les plus célèbres et les plus commentées de son auteur. Sa force tient à sa constante ambiguïté : les fantômes qui y sont précisément décrits comme des apparitions réelles ne le sont qu’à travers le regard et le récit de la gouvernante ; le lecteur peut donc soupçonner qu’il s’agit des hallucinations d’une hystérique, tout en restant empoigné par les images qu’elle évoque.

Publicité

Principal traducteur et spécialiste français actuel de Henry James, Jean Pavans a voulu tirer un parti formel de la contrainte d’une heure seulement de diffusion pour l’adaptation d’une longue nouvelle de cent cinquante pages et plus.

Il avait déjà conçu un cycle de quatre adaptations de James (Les papiers d’Aspern L’Auteur de Beltraffio, La réalité de Nona Vincent, La leçon du Maître), diffusé en 2009, dans une réalisation d’Etienne Vallès.

Interprétation : Thibault d_e_ Montalembert (Douglas), Marina Moncade (La narratrice), Yolande Foliot (Mrs Grove), Agathe Le Bourdonnec (Flora) et Camille Garcia (Miles).

  • De Henry James - Adaptation : Jean Pavans
  • Bruitages : Bertrand Amiel
  • Réalisation : Etienne Vallès
  • Le tour d'écrou (1ère diffusion : 07/06/2014)
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée