"Les precieuses ridicules" - Madelon - "Apprenez sotte a vous énoncer moins vulgairement"
"Les precieuses ridicules" - Madelon - "Apprenez sotte a vous énoncer moins vulgairement"
"Les precieuses ridicules" - Madelon - "Apprenez sotte a vous énoncer moins vulgairement"
"Les precieuses ridicules" - Madelon - "Apprenez sotte a vous énoncer moins vulgairement"
"Les precieuses ridicules" - Madelon - "Apprenez sotte a vous énoncer moins vulgairement"
Publicité
Résumé

En 1997, lors d'une semaine consacrée à la préciosité, Patrick Dandrey, professeur de littérature, expliquait dans quel contexte Molière avait écrit "Les Précieuses ridicules" et comment cette satire mit fin à une époque.

avec :

Patrick Dandrey (Professeur émérite de littérature française du XVIIe siècle à Sorbonne Université).

En savoir plus

En 1997, lors d'une semaine consacrée à la préciosité, Christine Goémé recevait Patrick Dandrey pour évoquer le contexte dans lequel Molière avait écrit Les Précieuses ridicules.

Professeur à la Sorbonne, spécialiste de la littérature et de la culture du XVIIème siècle français, de Molière et La Fontaine notamment, Patrick Dandrey parvenait dans cet entretien, d'une manière limpide, à nous faire entendre ce qu'avait été la préciosité jusqu'à ce que Molière la tourne habilement en ridicule. Christine Goémé rappelait le contexte historique : 

Publicité

Le 18 novembre 1659, Molière faisait jouer sur la scène du Théâtre parisien du Petit Bourbon, Les Précieuses ridicules,  la première de ses comédies touchant aux mœurs de son temps. La pièce fit grand bruit et suscita des polémiques vives. Mais Molière avait fait rire et donc avait gagné. C’est pourquoi on date la fin de la préciosité avec cette satire. 

Patrick Dandrey évoque le talent de Molière pour mettre en scène avec ironie le comportement de ses contemporains : 

Entre la farce, petite comédie de Molière et la préciosité il n’y a pas autant de divorce ou d’incompréhension que l’on pourrait le penser. Il y a même une sorte de lien, une sorte de compréhension intime, une manière d’assumer la préciosité, qui doit être remise dans un contexte large. C’est pour ça que je parlais d’élargir les circonstances : celui de la théâtralité du phénomène précieux. S’il y avait nécessité de résumer en un mot le phénomène de préciosité, je dirais que c’est une sorte de dramaturgie des rapports sociaux, dramaturgie du langage, dramaturgie des conduites humaines. C’est une façon dans la vie de se comporter sans cesse comme si l’on était sur une scène de théâtre.

Molière apportait la société sur la scène et les caractères humains, le théâtre de l’âme aussi.

Patrick Dandrey souligne ici le rôle de Molière, "sorte de passeur entre deux époques", du baroque vers le classicisme, avec Les Précieuses ridicules.

Molière a été le meilleur sans doute des "précieux" tout en se moquant d’eux.

  • Par Christine Goémé
  • Réalisation Marie-Laure Colin
  • Les chemins de la connaissance - Les Précieuses ridicules (1ère diffusion : 09/10/1997)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Retrouvez ici l'ensemble de la 2ème Nuit Molière.

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation