Théodore Monod dans le désert du Sahara, 1967
Théodore Monod dans le désert du Sahara, 1967  - John Atherton
Théodore Monod dans le désert du Sahara, 1967 - John Atherton
Théodore Monod dans le désert du Sahara, 1967 - John Atherton
Publicité

En 1982, "Les chemins de la connaissance" accueillaient Théodore Monod pour une série de cinq entretiens avec Jean-Pierre Spilmont et Claude Herviant. Celui qui fut peut-être le dernier naturaliste était alors encore largement méconnu.

Par la télévision, à la fin des années 80, au temps des Océaniques de Pierre-André Boutang, Théodore Monod est devenu une figure familière pour le grand public, un personnage médiatique, à la faveur du film réalisé par Karel Prokop Le vieil homme et le désert

"Pour nombre d’individus, c’est vrai, je suis simplement le vieux monsieur qui se promène dans les dunes, disait-il. Ils imaginent que j’ai passé soixante-dix ans à me balader dans le désert. J’y allais de loin en loin, avec beaucoup d’intérêt et de plaisir, mais j’ai fait beaucoup d’autres choses au cours de mon existence."

Publicité

Quelques années avant ce film, en 1982, Les chemins de la connaissance accueillaient Théodore Monod, pour une série de cinq entretiens avec Jean-Pierre Spilmont et Claude Herviant. Celui qui fut peut-être le dernier naturaliste était alors encore largement méconnu.               

  • Par Claude Herviant et Jean-Pierre Spilmont
  • Les chemins de la connaissance - Théodore Monod 2/5 : Les voyages (1ère diffusion : 23/02/1982)
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe