Guy Béart fête ses 21 ans de carrière avec sa fille Emmanuelle Béart qui coupe le gâteau sous le regard de Louis Aragon. ©Getty - Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images
Guy Béart fête ses 21 ans de carrière avec sa fille Emmanuelle Béart qui coupe le gâteau sous le regard de Louis Aragon. ©Getty - Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images
Guy Béart fête ses 21 ans de carrière avec sa fille Emmanuelle Béart qui coupe le gâteau sous le regard de Louis Aragon. ©Getty - Bertrand Rindoff Petroff/Getty Images
Publicité
Résumé

En 1978, le chanteur Guy Béart se confie à Denis Limon sur ses premières scènes et sur ses doutes dans l’émission "L'Envers et l'endroit du spectacle".

avec :

Guy Béart (Artiste).

En savoir plus

Musicien, mathématicien, ingénieur, saltimbanque et poète, Guy Béart a été couronné par l'Académie française. Il était un artiste intelligent et un homme qui pensait à partir de lui-même et de ses curieuses expériences. C'est ce qui est révélé dans cette émission "L'Envers et l'endroit du spectacle". Même emporté par des sensations, des émotions, des amours, des peines et des nécessités, Guy Béart avoue n'avoir jamais oublié de se demander : "Qu'est-ce que je fais sur Terre ?" En 1954, il est en pleine période de doute : "avant d'écrire, on digère ses doutes. Les chansons viennent longtemps après".

Ingénieur dans le BTP, il raconte comment sa vie a basculé, ses premiers pas d'artiste : "j'ai toujours eu honte de monter sur scène. Ça me semble une parodie. Et petit à petit, j'ai vu que le public avait aussi honte, comme moi. Car après la première chanson, il fait un geste aussi ridicule que chanter, il tape dans les mains. Il y a une escalade de ridicule qui amène au succès, une sorte de communion".

Publicité

Il se remémore les conseils donnés par son ami Boris Vian, pour vaincre sa timidité sur scène. Il livre l'analyse graphologique réalisée par le chansonnier Jacques Grello qui met à jour son hypersensibilité, ses difficultés à communiquer. Il admet : "je ne suis pas un homme de scène. Je suis un homme de méditation. Je me suis dressé à l'action."

Selon lui, l'art est avant tout un grand malaise que l'on veut transformer en harmonie. L'harmonie généralisée ne peut pas produire des œuvres d'art. Jusqu'à 30 ans, il s'évertue à vouloir organiser l'harmonie autour de lui. A 47 ans, il milite pour laisser faire les erreurs. Il juge erronée cette tendance du monde contemporain à vouloir tout rectifier : "à trop vouloir corriger les impuretés, on enlève toute la vie."

Le chanteur auteur et compositeur Guy Béart à Paris en juin 1970 avec sa guitare au cours de son émission télévisée "Bienvenue".
Le chanteur auteur et compositeur Guy Béart à Paris en juin 1970 avec sa guitare au cours de son émission télévisée "Bienvenue".
© AFP - Afp

Guy Béart évoque avec pudeur l'épreuve subie dans sa carrière d'artiste de 1960 à 1962, "l'éclipse totale". Ses disques ne sont plus distribués : "écrivant à l'époque des chansons d'avant-garde et ayant à faire à une maison de disques redoutable, je me suis trouvé dans le trou. Bien entendu, je ne disais pas que j'étais dans le trou car c'est un métier de terreur permanente, un métier d'apparence où il ne faut surtout pas dire qu'on va mal, parce qu'on est encore plus enfoncé." Il chante alors les grands principes et les grands sentiments, ses amours et ses indécisions. Le doute est inscrit en lui-même, transmis par son père, "un idéaliste très brillant. De son idéal, il me reste que tout parti qui ne défend pas les plus déshérités, on se demande à quoi il sert."

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

  • Par Denis Limon - Avec Guy Béart
  • Les derniers jours heureux - L'envers et l'endroit du spectacle : Guy Béart (1ère diffusion : 28/01/1978)
  • Edition web : Sabine Bonamy, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Antoine Dhulster
Production déléguée
Anne de Biran
Collaboration