Revue des troupes féminine par le Premier ministre Golda Meir à Tel Aviv, le 22 octobre 1970.
Revue des troupes féminine par le Premier ministre Golda Meir à Tel Aviv, le 22 octobre 1970.
Revue des troupes féminine par le Premier ministre Golda Meir à Tel Aviv, le 22 octobre 1970. ©Getty - KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho
Revue des troupes féminine par le Premier ministre Golda Meir à Tel Aviv, le 22 octobre 1970. ©Getty - KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho
Revue des troupes féminine par le Premier ministre Golda Meir à Tel Aviv, le 22 octobre 1970. ©Getty - KEYSTONE-FRANCE/Gamma-Rapho
Publicité
Résumé

Avant dernier moment de la série "Les Grands Contemporains" avec Golda Meir, alors retraitée depuis trois années de la vie politique israélienne, qui évoque la jeunesse de son pays. Elle insiste sur les différences avec la jeunesse de son époque qui n'était pas née en Israël.

avec :

Golda Meir (Ancienne Première ministre dIsraël (1898-1978)).

En savoir plus

Dans ce neuvième entretien, l'ancienne Première ministre et cofondatrice de l'Etat d'Israël Golda Meir, intervient sur l'état d'esprit de la jeunesse de son pays. Elle dit d'abord la différence entre cette génération habituée à vivre en Israël et pour laquelle "il n'y a pas de difficulté d'être juif", pour qui "c'est parfaitement naturel d'être juif", d'avec sa génération à elle qui a connu d'autre pays (comme elle qui est née à Kiev en 1898 et qui a subi discriminations et pogroms).

Alors âgée de 79 ans, Golda Meir exprime sa fierté et son respect pour la jeunesse israélienne d'aujourd'hui qui est dévouée à la défense de son pays. Elle fait remarquer que ses enfants et maintenant ses petits-enfants "ont grandi dans la guerre" et elle ne sait pas de quoi demain sera fait. Elle ne peut pas leur promettre que ces conflits cesseront, "parce que la guerre ne dépend pas de nous, ni seulement de nos voisins non plus, elle dépend du monde entier".

Publicité

À lire aussi : Ce qu’il reste du sionisme

Au cours de cet entretien, on entend également les témoignages de la secrétaire de Golda Meir, Lou Kadar, qui raconte les liens que tissait la Première ministre, quand elle était en poste, avec les étudiants très en demande d'informations sur l'état de leur pays. Puis c'est au tour d'Arieh Levavi, ancien ambassadeur, de s'exprimer sur les attentes de la jeunesse actuelle, à la mentalité très différente de celle des anciens pionniers vus comme trop traditionnalistes.

  • Par Patrice Galbeau
  • Réalisation : Alain Pollet
  • Avec les témoignages de Lou Kadar, secrétaire particulière de Golda Meir et Arieh Levavi, ancien ambassadeur
  • Traduction de Golda Meir par la voix de Denise Gence
  • Archive Ina-Radio France
  • Les grands contemporains - Golda Meir, entretien 9/10 (1ère diffusion : 22/12/1977)
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée