Johnny Hallyday avec de jeunes supporters devant le siège de Valéry Giscard d'Estaing à Paris.
Johnny Hallyday avec de jeunes supporters devant le siège de Valéry Giscard d'Estaing à Paris.
Johnny Hallyday avec de jeunes supporters devant le siège de Valéry Giscard d'Estaing à Paris. ©Getty - Alain MINGAM/Gamma-Rapho via Getty Images
Johnny Hallyday avec de jeunes supporters devant le siège de Valéry Giscard d'Estaing à Paris. ©Getty - Alain MINGAM/Gamma-Rapho via Getty Images
Johnny Hallyday avec de jeunes supporters devant le siège de Valéry Giscard d'Estaing à Paris. ©Getty - Alain MINGAM/Gamma-Rapho via Getty Images
Publicité
Résumé

Dans le premier volet d'une série de trois intitulée "Les nouveaux citoyens de 1974", nous écoutons des témoignages de ces nouveaux citoyens qui ont entre 18 at 21 ans, ainsi que le point de vue de l'avocat Jean-Edouard Bloch.

En savoir plus

Ce fut en juillet 1974 que la majorité civile et la majorité électorale furent en France abaissées à 18 ans. La concrétisation de cet engagement du programme électoral de Valéry Giscard d'Estaing, qui figurait d'ailleurs aussi dans le programme du candidat François Mitterrand, entraînait l'apparition soudaine d'environ deux millions et demi de nouveaux citoyens dans la vie sociale et politique française.

Pour tenter de comprendre ce que cette nouvelle loi allait changer dans la vie quotidienne de ces nouveaux citoyens, dans leur vie d'étudiants ou leur vie professionnelle, dans la vie de leur famille et dans la politique de leur pays, France Culture leur consacrait une série en trois volets. Dans le premier volet, Nicole Strauss allait à la rencontre de jeunes gens qui étaient allés voter lors du premier tour de l'élection législative partielle.

Publicité

Nicole Strauss s'entretenait également sur l'abaissement de l'âge de la majorité avec l'avocat Jean-Édouard Bloch qui posait ce constat : "Deux millions quatre cent mille jeunes personnes vont voter sans qu'on sache comment".

Tout le monde a bien compris que cette loi du 7 juillet 1974 allait profondément transformer la vie de citoyens. On conçoit une profonde transformation parce que cela va faire deux millions quatre cent mille personnes qui vont voter et qui risquent d'infléchir les résultats dans un sens ou dans un autre, sans qu'on sache comment voteront tous ces jeunes.

  • Par Nicole Strauss
  • Les nouveaux citoyens de 1974, 1/3 : Avec Maître Jean-Edouard Bloch (1ère diffusion : 08/11/1974)
  • Indexation : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

À lire aussi : René Haby : "Je crois que les jeunes sont capables d'assumer cette responsabilité nouvelle du vote à 18 ans"

À lire aussi : Raymond Aron : "Demander aux jeunes de 18 ans de décider de ceux qui nous gouverneront est un pari"

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation