Film Mère Jeanne des Anges. Copyright Baba Yaga Films
Film Mère Jeanne des Anges. Copyright Baba Yaga Films
Film Mère Jeanne des Anges. Copyright Baba Yaga Films
Publicité
Résumé

L'affaire des possédées de Loudun éclate en septembre 1632. Machination politique ? Reste des Guerres de Religions ? Vraie possession ? Sorcellerie ? Sous l'impulsion du Cardinal de Richelieu, le curé accusé d'être le diable, est mort sur le bûcher, les possessions n'ont malgré tout pas cessé...

avec :

Michel de Certeau (Prêtre jésuite, philosophe, théologien et historien).

En savoir plus

Comment le diable est-il possible ? En 1632, la ville de Loudun est durement éprouvée par la peste. Les croyants se retirent, s'enterrent dans leurs petites communautés assiégées par cette épreuve de la colère divine. Parmi elles, les ursulines. La possession des sœurs prend alors le relais de la peste : les premières apparitions – fantôme d'un homme de dos – sont nocturnes, puis elles deviennent diurnes, se précisent, et revêtent la forme obsédante d'un curé, Urbain Grandier. 

Je suis Jeanne la folle... Ursuline la folle.  
J’ai la cervelle de côté.  
Vous gagnerez plus à me mener à Saint-Mathurin. Exorcisme de Jeanne des Anges, supérieure des Ursulines de Loudun

Publicité

L'affaire commence. Loudun, ville ouverte, devient le centre et le théâtre d'un monde : six mille spectateurs assisteront à la mort de Grandier, sur le bûcher, le 18 août 1634. Entre-temps, les pouvoirs s'affrontent, les savoirs s'inquiètent, l'âme catholique s'émeut. Le corps social se déchire ; partout le diable est là, mais il est partout ailleurs : dans le silence des textes, les lacunes du langage. Michel de Certeau montre comment guérit une société malade d'elle-même.

Par Roger Pillaudin - Avec Michel de Certeau interviewé en février 1972 par Jean-Louis Cavalier.

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée