AKA Grafitti Man
AKA Grafitti Man - John Trudell
AKA Grafitti Man - John Trudell
AKA Grafitti Man - John Trudell
Publicité

C'était en l'an 2000, dans un collège de Villejuif : un Sioux rencontrait des enfants de la banlieue parisienne. Cet indien c'était John Trudell, chanteur blues-rock… poète, militant et activiste de la culture et de la cause des peuples amérindiens.

Disparu en décembre 2015, il aura été, comme John Lennon et Charlie Chaplin, l'un des artistes les plus surveillés par le FBI. Au drapeau américain brûlé par Trudell le 11 février 79 devant le siège du FBI, répondit quelques heures plus tard un incendie dans lequel périrent sa femme et ses trois enfants ; un hasard, une coïncidence, un accident pour les fédéraux ; pas pour Trudell.

"Six mois après l’incendie – disait-il - alors que j’étais au plus mal, les mots me sont venus. Ces mots étaient mes bombes, mes larmes et ma vie".

Publicité

Des mots, une voix, une musique, qui marquent quiconque découvre John Trudell ; comme Bob Dylan, déclarant en 86 après avoir écouter l'album Aka Grafitti Man : "C'est la meilleure chose que j'ai entendue depuis longtemps". Pour Kris Kristofferson, l'un de ses fidèles soutiens et amis, avec Jackson Brownee : "John Trudell est un loup solitaire, un poète, un prophète, un prêcheur et un guerrier. L'esprit de ses ancêtres l'habite et en lui brûle la flamme inextinguible de la justice. Ce qui le rend extrêmement dangereux". C'est sans doute comme cela que le voyait aussi le FBI.

  • Production : David Jisse
  • Réalisation : Patricia Prigent
  • Libre cours - John Trudell
  • 1ère diffusion : 18/01/2000

L'équipe