L'arrivée des fraises sur le carreau des halles derrière l'église Saint Eustache. Gravure tirée du journal "Le Petit Parisien", 19/07/1908. Collection privée.
L'arrivée des fraises sur le carreau des halles derrière l'église Saint Eustache. Gravure tirée du journal "Le Petit Parisien", 19/07/1908. Collection privée.
L'arrivée des fraises sur le carreau des halles derrière l'église Saint Eustache. Gravure tirée du journal "Le Petit Parisien", 19/07/1908. Collection privée. ©AFP - Leemage
L'arrivée des fraises sur le carreau des halles derrière l'église Saint Eustache. Gravure tirée du journal "Le Petit Parisien", 19/07/1908. Collection privée. ©AFP - Leemage
L'arrivée des fraises sur le carreau des halles derrière l'église Saint Eustache. Gravure tirée du journal "Le Petit Parisien", 19/07/1908. Collection privée. ©AFP - Leemage
Publicité
Résumé

En 1991, "A Voix Nue" consacrait une série à celui qui "écoutait la ville" pour la raconter, l'historien Louis Chevalier. Au micro de Jean Lebrun il évoquait les Halles, la tour Montparnasse, Montmartre. Rediffusion des deux premiers volets sur cinq (1ère diffusion les 25 et 26 février 1991).

avec :

Louis Chevalier.

En savoir plus

Louis Chevalier était historien et professeur au Collège de France. Dans une série d'A Voix Nue diffusée en 1991, il évoquait son intérêt pour les ports, les maisons closes, le passé des villes. Il revenait avec humour sur son opposition à Mai 68, sur sa préférence pour les témoignages directs plutôt que le travail sur les documents d'archives, ainsi que sur son attrait modéré pour les statistiques. A propos de Montmartre il disait :

Montmartre est un port où l'on arrive du monde entier, et d'où l'on part aux quatre coins du monde.

Publicité

Puis il détaillait son opposition à la construction de la Tour Montparnasse, et à la destruction des Halles, il en avait parlé d'ailleurs à Georges Pompidou, celui-ci regrettait surtout la couleur de la tour Montparnasse, qu'il n'aimait pas...

Je n'ai pas pu empêcher, ça c'est le grand crime, la disparition des Halles, le centre et la vie de Paris qui irriguait la ville jusqu'à Montmartre.

Sur les statistiques, qu'il avait abondamment utilisées dans son premier livre Paris du plaisir et du crime, mais qu'il avait abandonnées assez rapidement, il était sans pitié :

La statistique ne sert à rien, il y a beaucoup plus dans une phrase de Balzac que dans toutes les études de mortalité, de nuptialité, etc.

France Culture rediffuse cette nuit les deux premiers volets (sur cinq) de cette série "A Voix Nue" avec Louis Chevalier au micro de Jean Lebrun.

Ecouter les deux entretiens suivants avec Louis Chevalier (3 et 4/5).

  • Production : Jean Lebrun
  • Réalisation : Marie-Andrée Armynot
  • A voix nue - Louis Chevalier - Parties 1/5 et 2/5
  • 1ère diffusion : 25 et 26/02/1991
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Jean Lebrun
Production
Catherine Liber
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation