Louis Jouvet et Arletty sur le tournage du film de Marcel Carné "Hôtel du Nord" en 1938.
Louis Jouvet et Arletty sur le tournage du film de Marcel Carné "Hôtel du Nord" en 1938. ©Getty - Photo by S.E.D.I.F./Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images
Louis Jouvet et Arletty sur le tournage du film de Marcel Carné "Hôtel du Nord" en 1938. ©Getty - Photo by S.E.D.I.F./Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images
Louis Jouvet et Arletty sur le tournage du film de Marcel Carné "Hôtel du Nord" en 1938. ©Getty - Photo by S.E.D.I.F./Sunset Boulevard/Corbis via Getty Images
Publicité

Les "Mardis du cinéma" proposaient, en 1992, un portrait du comédien Louis Jouvet par Josette Colin en mettant l'accent sur le cinéma plus que le théâtre. Jean-Marc Loubier, Josée Cathala, Geneviève Sellier et Jean Dreville évoquent la carrière de celui qui tourna avec Renoir, Carné et Clouzot.

Avec

Les débuts de Louis Jouvet au cinéma sont tardifs et circonspects. Il a déjà 46 ans et une brillante carrière théâtrale derrière lui. Ses deux premiers films seront d'ailleurs des pièces de théâtre : Topaze et Knock (1933).  

Lorsqu'il se voit à l'écran pour la première fois, il ne peut s'empêcher de grommeler : "Je ne donnerais pas 40 sous de cet acteur-là". Le public ne sera pas de cet avis et la filmographie impressionnante de Jouvet ne fera que confirmer cette popularité immédiate. 

Publicité

Il tourne avec de grands cinéastes : Renoir, Carné, Clouzot, Duvivier.... Ses textes sont taillés sur mesure par Jeanson, Prévert ou Spaak, qui mettront en valeur sa diction syncopée, si particulière. Tour à tour curé, aristocrate déchu, maquereau, déménageur ou flic, il passe aisément d'un cynisme grimpant à une humanité bouleversante. On ne se lassera jamais de revoir l'ecclésiastique pervers de Drôle de drame, le maquereau cynique d' Hôtel du Nord ou le flic sublime de Quai des Orfèvres.

Jean-Marc Loubier, Josée Cathala, biographes de Jouvet, Geneviève Sellier, spécialiste du cinéma des années 30, Jean Dreville, cinéaste évoquaient les particularités de la carrière de Jouvet  au cinéma. 

La rencontre avec Jean Renoir en 1936, pour Les Bas-fonds

"Les Bas-fonds" c'est un moment extraordinaire pour Jouvet car d'abord le rôle a été écrit pour lui. De plus c'est Pierre Renoir qui a entrainé Jouvet vers son frère Jean Renoir. Jouvet a sauté sur l'occasion. Travailler avec Jouvet pour Renoir c'était extraordinaire. Pour Jouvet, c'est le premier film dans lequel il a été totalement impliqué. 

  • Par Josette Colin
  • Réalisation : Josette Colin
  • Mardis du cinéma - Louis Jouvet (1ère diffusion : 23/06/1992)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Antoine Dhulster
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation