Don Luis Buñuel
Don Luis Buñuel
Don Luis Buñuel - Marcel Oms, Préface de Jean-Claude Carrière (Editions Le Cerf, 1985)
Don Luis Buñuel - Marcel Oms, Préface de Jean-Claude Carrière (Editions Le Cerf, 1985)
Don Luis Buñuel - Marcel Oms, Préface de Jean-Claude Carrière (Editions Le Cerf, 1985)
Publicité
Résumé

Cécile HAMSY et Jacques TARONI ont réalisé une heure et demi d'interview-collages avec, on le souhaite, beaucoup des "sons-pulsions" ; d'humanité suggérée, passionnée mais pas idolâtre.

avec :

Raymond Bellour (directeur de recherches au CNRS, historien du cinéma, romancier), Bruno Mathon (Peintre et critique d'art.), Jean-Claude Carrière (Écrivain, dramaturge, scénariste, traducteur, parolier, metteur en scène, acteur).

En savoir plus

On se souvient du "Bon plaisir" de Jean Claude CARRIERE où le scénariste parlait de BUNUEL. On a encore dans l'oreille l'émotion de Serge SILBERMAN, son producteur et ami, qui évoquait le cinéaste dans son "Bon plaisir" à lui. 

Il fallait bien, enfin, qu'une émission entière fut consacrée à Don Luis. A défaut d'un "Bon plaisir" qui célèbre les vivants, ce sera un "Mardi du cinéma". Cécile HAMSY est retournée voir SILBERMAN et CARRIERE qui furent les artisans de ses plus grands films ("La voix lactée", "Le fantôme de la liberté", "Le charme discret de la bourgeoisie", "Cet obscur objet du désir", "L'ultime"...) mais aussi Pierre GUFFROY son décorateur, Raymond BELLOUR, théoricien du cinéma, MUNI et Claude PLIEPLU, acteurs et autres amis ou collaborateurs qui ne peuvent séparer le cinéma du cinéaste, les images en fulgurances de l'homme contradictoire et rigoureux. En fil rouge une question de BELLLOUR : "De quel plan de BUNUEL vous souvenez-vous ?" Hallucination. 

Publicité

Et les remarques de Jean Claude CARRIERE : 

BUNUEL n'était pas un cinéaste. C'était la personnalité la plus importante en Espagne depuis GOYA. 

Une personnalité qui évolue entre le hasard de l'imaginaire et la rigueur de la construction. Genre amour fou qui ne supporte pas de retard. Mais le pire serait encore d'en parler de façon ordonnée. 

Cécile HAMSY et Jacques TARONI ont donc réalisé une heure et demi d'interview-collages avec, on le souhaite, beaucoup des "sons-pulsions" ; d'humanité suggérée, passionnée mais pas idolâtre : BUNUEL fuyait les effets photographiques. Il a Un jour renversé la caméra sur le caméraman de "Nazarin" qui lui avait préparé un trop beau plan sur le ciel. Lui, le réalisateur de "El", le chrétien a-religieux, c'était la terre qu'il voulait voir.

  • Par Cécile Hamsy 
  • Avec Serge Silbermann, Jean-Claude Carrière, Pierre Guffroy, Claude Piéplu, Jean-Jacques Passerat, Raymond Bellour, Claire Mathon, Bruno Mathon et Muni (actrice) 
  • Réalisation Jacques Taroni
  • Mardis du cinéma - Evocation de Luis Bunuel 
  • 1ère diffusion : 13/01/1987
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée