Meurtre au domaine du Blizon : épisode 3/13 du podcast La Nuit des Faits divers

Raymond Mis (G) et Gabriel Thiennot (D) posent le 14 juin 1988 non loin de l'étang de Brenne où fut retrouvé le corps du garde-chasse Boistard en 1946 pour l'assassinat duquel ils furent à l'époque inculpés et condamnés.
Raymond Mis (G) et Gabriel Thiennot (D) posent le 14 juin 1988 non loin de l'étang de Brenne où fut retrouvé le corps du garde-chasse Boistard en 1946 pour l'assassinat duquel ils furent à l'époque inculpés et condamnés.  ©AFP - FRANK PERRY / AFP
Raymond Mis (G) et Gabriel Thiennot (D) posent le 14 juin 1988 non loin de l'étang de Brenne où fut retrouvé le corps du garde-chasse Boistard en 1946 pour l'assassinat duquel ils furent à l'époque inculpés et condamnés. ©AFP - FRANK PERRY / AFP
Raymond Mis (G) et Gabriel Thiennot (D) posent le 14 juin 1988 non loin de l'étang de Brenne où fut retrouvé le corps du garde-chasse Boistard en 1946 pour l'assassinat duquel ils furent à l'époque inculpés et condamnés. ©AFP - FRANK PERRY / AFP
Publicité

Retour sur un célèbre fait divers du 20ème siècle, qui suscite toujours autant de débats et de conflits, 75 ans après les faits. Un documentaire proposé par le journaliste et universitaire Christophe Deleu.

Avec
  • Jean-Claude Derey
  • Léandre Boizeau Ecrivain
  • Yves Boisset Réalisateur et scénariste

Le 31 décembre 1946, est retrouvé dans un étang de la commune de Saint-Michel-en-Brenne, dans l’Indre, le corps de Louis Boistard, garde-chasse du Château du Blizon, propriété de l’industriel-châtelain Jean Lebaudy. C’est un groupe de chasseurs qui est mis en cause. Raymond Mis, vingt ans et Gabriel Thiennot, dix-neuf ans, sont accusés de l’avoir tué, tandis que six autres chasseurs sont poursuivis, pour ne pas avoir empêché le crime. 

Gabriel Thiennot :

Publicité

Un matin, alors que je me prépare pour partir travailler, ça frappe à la porte : deux gendarmes de Mézières me demandent de les suivre à la gendarmerie. Je me demande de quoi il s’agit ? Mais je n’ai pas peur, j’ai la conscience tranquille. 

Raymond Mis et Gabriel Thiennot, qui n’ont jamais cessé de clamer leur innocence, affirment avoir été obligés de signer des aveux sous les coups et la torture à la mairie et à la gendarmerie de Mézières-en-Brenne. Condamnés à 15 ans de travaux forcés pour ce meurtre, ils seront graciés en 1954 par le Président René Coty. 

Jean-Claude Derey, romancier et historien:

Qu’est ce qui s’est passé ? Il y avait un commanditaire et un garde-chasse d’origine allemande, qui en savait trop…

Six requêtes de révision du procès ont été déposées depuis 1980. Le 20 mai 2021, un amendement présenté par le député LREM François Jolivet, aurait permis de déposer une septième demande en révision du procès. Elle a été rejetée pour une voix.

  • Par Christophe Deleu 
  • Avec Yves Boisset, Jean-Claude Derey,  Léandre Boizeau, Gabriel Thiennot et Maurice Vidal 
  • Réalisation François Teste
  • Le vif du sujet - L'affaire Mis et Thiennot (1ère diffusion : 19/11/2002)
  • Indexation web : Sylvain Alzial, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe