Détail du monument en hommage à Guy de Maupassant par Raoul Verlet (1897), au pied du buste de l'écrivain "rêve une femme qui vient de lire un de ses romans". Parc Monceau à Paris le 2 septembre 2020.
Détail du monument en hommage à Guy de Maupassant par Raoul Verlet (1897), au pied du buste de l'écrivain "rêve une femme qui vient de lire un de ses romans". Parc Monceau à Paris le 2 septembre 2020.
Détail du monument en hommage à Guy de Maupassant par Raoul Verlet (1897), au pied du buste de l'écrivain "rêve une femme qui vient de lire un de ses romans". Parc Monceau à Paris le 2 septembre 2020. ©Radio France - Sandrine England
Détail du monument en hommage à Guy de Maupassant par Raoul Verlet (1897), au pied du buste de l'écrivain "rêve une femme qui vient de lire un de ses romans". Parc Monceau à Paris le 2 septembre 2020. ©Radio France - Sandrine England
Détail du monument en hommage à Guy de Maupassant par Raoul Verlet (1897), au pied du buste de l'écrivain "rêve une femme qui vient de lire un de ses romans". Parc Monceau à Paris le 2 septembre 2020. ©Radio France - Sandrine England
Publicité
Résumé

Micheline Presle incarna "Boule de suif" au cinéma. Sur les ondes, dans "Bonnes nouvelles, grands comédiens" elle avait choisi de lire deux autres nouvelles de Maupassant, "La Parure" et "Rose" dans une émission diffusée le 29 septembre 1970.

avec :

Micheline Presle (comédienne).

En savoir plus

Micheline Presle qui interpréta Boule de suif au cinéma, en 1945, dans le film éponyme de Christian-Jaque adapté de Maupassant, avait choisi de lire La Parure et Rose, du même auteur. Les deux nouvelles furent publiées pour la première fois en 1884. 

La Parure commence ainsi : 

Publicité

C’était une de ces jolies et charmantes filles, nées, comme par une erreur du destin, dans une famille d’employés. Elle n’avait pas de dot, pas d’espérances, aucun moyen d’être connue, comprise, aimée, épousée par un homme riche et distingué ; et elle se laissa marier avec un petit commis du ministère de l’Instruction publique.

Maupassant raconte le destin pathétique de Mathilde qui, voulant s'extraire de sa classe sociale modeste, précipite au contraire sa chute et celle de sa famille. 

Rose, la seconde nouvelle, raconte une drôle de mésaventure advenue entre une bourgeoise et sa femme de chambre. 

  • Par Patrice Galbeau 
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Bonnes nouvelles, grands comédiens - Micheline Presle dit deux textes de Guy de Maupassant : "La parure" et "Rose" (1ère diffusion : 29/09/1970)
  • Archive Ina-Radio France

À réécouter : "Le Horla" d'après Guy de Maupassant

Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée