Ariane Mnouchkine lors du tournage de 'Molière' en 1977
Ariane Mnouchkine lors du tournage de 'Molière' en 1977
Ariane Mnouchkine lors du tournage de 'Molière' en 1977 ©Getty - Michele LAURENT
Ariane Mnouchkine lors du tournage de 'Molière' en 1977 ©Getty - Michele LAURENT
Ariane Mnouchkine lors du tournage de 'Molière' en 1977 ©Getty - Michele LAURENT
Publicité
Résumé

C'est l'histoire d'un petit garçon né en 1622 d'un père tapissier du roi et d'une mère aimante, qui deviendra l'un des plus grands acteurs et dramaturges français. En 1978, Ariane Mouchkine présentait son film "Molière". Écoutez la expliquer pourquoi elle avait eu envie de raconter cette histoire.

avec :

Ariane Mnouchkine (Metteuse en scène, réalisatrice et scénariste, fondatrice du Théâtre du Soleil).

En savoir plus

En 1978, Ariane Mnouchkine consacrait son deuxième film à Jean-Baptiste Poquelin, alias Molière. Un film quatre heures, animé d'un souffle lyrique.

Sur France Culture, elle se confiait sur la réalisation de son œuvre au micro du passeur de cinéma Claude-Jean Philippe ; et plus largement sur son rapport précoce au cinéma :

Publicité

Quand j'étais enfant il y avait un petit cinéma avenue de la Grande Armée qui avait deux petites salles, et passait des films américains. J'y allais avec ma petite soeur (…) Je me rends compte maintenant que j'ai vu des chefs-d’œuvre sans le savoir. Ne pas aller au cinéma le jeudi c'était une catastrophe. Je me rends compte qu'à 10 ans, 12 ans, j'avais bon goût.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Je pensais que l'histoire de Molière, si on la racontait bien, nous concernait nous. Et à tel point qu'elle concernerait aussi les autres. C'était une interrogation sur ça : est-ce qu'avoir envie de faire plaisir, dans un spectacle, est un péché ? (…) Moi je m'excuse mais pendant quatre heures j'ai envie - comme on dit dans le midi - que les gens se régalent !

Le cinéma des cinéastes du 1er octobre 1978

Claude-Jean Philippe et Jacques Roziez.

À lire aussi : Molière for ever
31 min
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée