Publicité
En savoir plus

En 2007, Jean-Pierre Ceton était l'invité d'Alain Veinstein pour son roman "Petit homme chéri". L’écrivain découvre dans une malle, longtemps ignorée, des cartes postales échangées par un couple, entre le front et l'arrière, durant la Guerre de 14-18 : elles sont le point de départ de son roman.

Le roman de Jean-Pierre Ceton, Petit homme chéri, commence par ces lignes : 
*
"Cette malle, je croyais en connaître le contenu de trucs hétéroclites qui ne m’intéressaient aucunement. Sans doute m’était-elle trop familière, à force de l’avoir vue depuis toujours dans les différentes maisons où nous avions habité. Généralement rangée dans les combles ou dans une chambre de réserve. Sans la voir, en réalité, je l’ai compris quand je me suis mis à la vider. Et que du fond j’en ai extrait un paquet, enveloppé d’un tissu rêche, dans lequel se trouvait un vieil album de cartes postales datant du début du XXe siècle."
L'auteur construit son récit autour des messages et témoignages exprimés dans cette correspondance croisée de cartes postales entre "Petit homme chéri" et "Petite femme chérie", qui pourraient être ses grands-parents.
Il y a le point de vue d’aujourd’hui sur ces cartes postales, sur ces événements et cette période-là.

Publicité

Ce monde-là, pas si lointain pourtant, est presque irreprésentable aujourd’hui.
La lecture de ces cartes postales, dont les auteurs se concentrent plus sur leur santé et sur des témoignages d'affection que sur la guerre, a touché Jean-Pierre Ceton. Inspiré par cette correspondance, son roman prend la forme d'une enquête sur cette période d'histoire, assez récente, mais qui pour lui devient presque _"quelque chose d’archéologique". _
Aujourd’hui nous avons un regard majoritairement pacifique, en tout cas en Europe.

Il y a cette révolte du narrateur à l’égard de cette guerre indéfendable aujourd’hui. Non seulement elle a détruit l'Europe, mais elle a induit directement la Seconde guerre, encore plus terrible, d’une autre façon. Et elle a mis fin à cette période extraordinaire du début XXème siècle, une période de création en art, sciences, littérature.

Les légendes des cartes postales rendaient bien compte de l’idéologie de l’époque et en même temps d’une certaine bêtise, il faut bien le dire.
Par Alain Veinstein
Réalisation : Angélique Tibau
Du jour au lendemain - Jean-Pierre Ceton pour son roman "Petit homme chéri 1914-1918" (1ère diffusion : 13/06/2007)
Indexation web : Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France

Références

L'équipe

Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Antoine Dhulster
Production déléguée
Anne de Biran
Collaboration