La salle de cinéma la plus ancienne du monde encore en activité, c’est L’Eden Théâtre de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône.
La salle de cinéma la plus ancienne du monde encore en activité, c’est L’Eden Théâtre de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône.
La salle de cinéma la plus ancienne du monde encore en activité, c’est L’Eden Théâtre de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. ©Radio France - Mathilde Vinceneux
La salle de cinéma la plus ancienne du monde encore en activité, c’est L’Eden Théâtre de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. ©Radio France - Mathilde Vinceneux
La salle de cinéma la plus ancienne du monde encore en activité, c’est L’Eden Théâtre de La Ciotat, dans les Bouches-du-Rhône. ©Radio France - Mathilde Vinceneux
Publicité
Résumé

Critiques de cinéma, écrivains, projectionnistes, scénaristes, ouvreuses… pour cette émission ils racontent les souvenirs nostalgiques liés au cinéma de leur enfance et jeunesse. Un numéro des "Nuits magnétiques" intitulé "Souvenirs de pénombre" diffusé pour la première fois en octobre 1995.

avec :

Michel Boujut (critique de cinéma, essayiste et romancier), Michel Grisolia (Ecrivain).

En savoir plus

C'était avant le règne sans partage de la télévision, bien avant les magnétoscopes, et encore bien avant les DVD et les plateformes de "vidéo à la demande".

James Dean était encore un géant, les Indiens n'étaient pas encore en V.O à l'Ouest du Rio Bravo, et l'heure de la dernière séance n'avait pas encore sonné pour les Louxor, Majestic, Eden, Météore et autres Royal, Escurial, Trianon et Régent, salles de quartier ou grands cinémas des avenues et des boulevards de nos grandes villes.

Publicité

Dans les années 50 et 60, c'est dans l'obscurité de ces cinémas que s'est faite une bonne part de l'éducation de ceux qui témoignent dans cette émission. On se donnait rendez-vous le jeudi avec les copains pour un western ou un film de corsaire, et le samedi ou le dimanche en famille pour une comédie ou un drame sentimental.

En 1995, devenus critiques de cinéma, écrivain, projectionniste, scénariste, ouvreuse ou producteur, ils rassemblent leurs souvenirs pour témoigner dans les Nuits Magnétiques des émotions procurées par le cinéma dans leur enfance et leur jeunesse.

Des émotions indissociables des lieux, des salles de cinéma où ils les avaient éprouvées. Cinéma des quartiers de Paris et d'ailleurs, cinémas historiques, comme le Studio 28, le Max Linder, le Gaumont Palace, le Mac Mahon, mais aussi la Cinémathèque de la rue d'Ulm, c'était à un voyage dans l'histoire des salles de cinéma que Yves Builly conviait ses auditeurs dans… Souvenir de pénombre… un documentaire diffusé la première fois le 3 octobre 1995.

Avec Christian Chauvet, Michel Grisolia, Madame Georgette, Olivier Des Clercs de Beaumets, Christian Belaygue, Pierre Rissient, Lucien Logette, Michel Boujut, Jean-François Chapu et Francis Lacloche - Avec des extraits de films en illustration.

  • Par Yves Builly
  • Réalisation : Isabelle Yhuel
  • Nuits magnétiques - Souvenirs de pénombre (1ère diffusion : 03/10/1995)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée