89 ans ans après la publication des premières vignettes de "Tintin en Amérique" dans "Le Petit Vingtième", les éditions Moulinsart ont réalisé la colorisation de l’édition originale (2020).
89 ans ans après la publication des premières vignettes de "Tintin en Amérique" dans "Le Petit Vingtième", les éditions Moulinsart ont réalisé la colorisation de l’édition originale (2020).
89 ans ans après la publication des premières vignettes de "Tintin en Amérique" dans "Le Petit Vingtième", les éditions Moulinsart ont réalisé la colorisation de l’édition originale (2020). - Hergé-Moulinsart 2021
89 ans ans après la publication des premières vignettes de "Tintin en Amérique" dans "Le Petit Vingtième", les éditions Moulinsart ont réalisé la colorisation de l’édition originale (2020). - Hergé-Moulinsart 2021
89 ans ans après la publication des premières vignettes de "Tintin en Amérique" dans "Le Petit Vingtième", les éditions Moulinsart ont réalisé la colorisation de l’édition originale (2020). - Hergé-Moulinsart 2021
Publicité
Résumé

Philippe Goddin, auteur de la monographie "Hergé, Tintin et les Américains", évoque le soutien d'Hergé aux Indiens "Peaux-Rouges" et les différentes versions de "Tintin en Amérique" depuis 1932. La version colorisée de l'album original, a été également publiée en 2020 aux éditions Moulinsart.

avec :

Philippe Goddin (auteur).

En savoir plus

Rien n’échappe à Philippe Goddin, auteur de la monographie Hergé, Tintin et les Américains. Ce Tintinologue averti raconte l’intérêt du jeune Georges Remi pour l’Amérique et les "Indiens Peaux-Rouges". Un imaginaire qui fut nourri par le récit de son père d'un spectacle de Buffalo Bill à Bruxelles, les westerns et films burlesques vus en compagnie de sa mère et son expérience de scout :

Hergé a d’abord été scout dans une troupe neutre (…) pour qui un des modèles était l’Indien, le Peau-Rouge avec son langage des signes, son amour de la nature, son respect de l’autre. 

Publicité

Philippe Goddin évoque une interview inédite d'Hergé, dans laquelle celui-ci exprimait ses regrets d'avoir quelque peu délaissé la cause des Indiens pour laisser Tintin combattre la pègre de Chicago et le célèbre Al Capone dans son album Tintin en Amérique.

Cet album laissait des regrets à Hergé. Dans les années 70 il disait qu’il avait raté son récit, il pensait envoyer Tintin au contact des Peaux-Rouges mais en fait il a été influencé par des lectures notamment celle d’un ouvrage de Georges Duhamel "Scènes de la vie future" qui décrit les progrès de la technique aux Etats-Unis, le goût de l’argent, la folie de l'argent, le gangstérisme. Des éléments qui nous éloignent un peu des Peaux-Rouges. 

Ce troisième album de Tintin, fut publié la première fois en 1932 dans Le Petit Vingtième__. Il y aura une version intermédiaire pendant la guerre, dans un journal flamand, puis  la publication d'un album en couleurs. Avant l'édition, en 2020, de la version colorisée de l'édition originale en noir et blanc. Pour les éditions américaines, Hergé devra résister à certaines demandes de modification, notamment l'image qui montre l'armée américaine chassant les "Peaux-Rouges" de leur territoire. Hergé ne voulait pas en atténuer la violence : 

On voit en avant-plan des bottes, des fusils et des baïonnettes et à l’arrière-plan des Indiens qui sont obligés de plier bagages avec un chef indien qui donne la main à un petit papou.

Philippe Goddin explique la chronologie des différentes couvertures d'albums. Tintin bivouaquant, habillé en cow-boy, ou Tintin galopant toujours habillé en cow-boy, pour finalement aboutir à cette version avec un dessin pleine page :

Tintin attaché à un poteau de torture avec le chef indien qui le menace en avant-plan, c’est paradoxal. Pour une fois une couverture où Tintin est en victime. On peut deviner qu'il en danger sur d'autres couvertures, il fuit ou il court, mais ici, il est en victime. Mais cela répond au principe qui était cher à Hergé d'avoir une couverture qui attire le lecteur, qui lui donne envie de savoir ce qui se passe. (...) C'est celle que tout le monde connait.

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation Sonore de Radio France
  • Nuit Tintin, Haddock...et la Castafiore ! - Entretien 1/3 avec Philippe Goddin (1ère diffusion : 09/05/2021)
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée