Pierre Arditi  en 2009.
Pierre Arditi  en 2009. ©AFP - PATRICK KOVARIK
Pierre Arditi en 2009. ©AFP - PATRICK KOVARIK
Pierre Arditi en 2009. ©AFP - PATRICK KOVARIK
Publicité

Quand Pierre Arditi nous parle de son enfance, c’est d’abord la figure charismatique du peintre Georges Arditi, son père, qui s’en dégage. Puis il y a sa famille, sa mère, sa sœur, les Canetti, les amis artistes et l’amour que porte cette famille à l’art, surtout celui de la scène…

Pierre Arditi revient sur son enfance parisienne, rue des Martyrs, où ses parents étaient locataires d’un appartement-atelier. Il évoque son père, le peintre Georges Arditi et ses amis artistes qui passaient à la maison, sa passion pour le théâtre aussi, où il emmène régulièrement ses enfants, Catherine et Pierre.  

J’ai eu cette chance de vivre dans un milieu où l’art était le personnage principal de la vie.

Publicité

Dans sa famille, les enfants "étaient conviés à la vie", conviés à s’exprimer, à échanger avec les amis de la famille. Pierre Arditi, résume simplement son héritage familial : 

Mon père est probablement responsable de l’acteur que je suis devenu, ma mère est responsable de l’homme que je suis devenu… Il m’ont enseigné l’essentiel.

C’est sa sœur Catherine qui le pousse à la suivre alors qu’elle est inscrite aux cours de Tania Balachova. Plus tard, c’est ensemble qu’ils débuteront au théâtre du Cothurne, à Lyon. 

Ma sœur a été actrice immédiatement, moi je suis devenu acteur vers la trentaine. 

Celui qui est "d’abord un fils", pense que tous deux ont choisi cette voie "parce que ça plaisait à notre père… Je pense qu’il aurait voulu être acteur".

  • Par Olivier Barrot
  • Réalisation : Anne-Pascale Desvignes
  • A voix nue - Pierre Arditi, 1 : Le fantôme de ce que l'on n'est plus (1ère diffusion : 13/05/2013)
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée