Pierre Barouh : "Il y a un tel souffle poétique populaire dans la musique brésilienne, c'est fascinant"

Anouk Aimée avec Pierre Barouh à Radio France en 1968.
Anouk Aimée avec Pierre Barouh à Radio France en 1968. ©AFP - Farabola/Leemage
Anouk Aimée avec Pierre Barouh à Radio France en 1968. ©AFP - Farabola/Leemage
Anouk Aimée avec Pierre Barouh à Radio France en 1968. ©AFP - Farabola/Leemage
Publicité

En 1971, l'émission "Profils" proposait une série de 5 émissions avec Pierre Barouh. Ses amis Jacques Higelin, Brigitte Fontaine et Areski intervenaient également dans ces entretiens illustrés par des chansons. Le deuxième volet a été diffusé pour la première fois le 10 mai 1971.

Avec

Saravah… Ce mot brésilien veut dire quelque chose comme "Bénédiction… ou Sois béni". Un mot large et généreux comme Pierre Barouh dont il a baptisé sa maison de production et d’édition créée en 1965. Sans jamais avoir cherché à se marginaliser, Barouh, "le français le plus brésilien de France" a très tôt tourné le dos aux succès faciles et au piège du vedettariat. Il ne pouvait devenir qu’un producteur différent des autres. Saravah c’est parmi d’autres : Barney Wilen, Brigitte Fontaine, Jacques Higelin, David Mc Neil, Jean-Roger Caussimon, Maurane, Maurice Vander ou encore Pierre Louki, Philippe Léotard et Carole Laure…

Vous m’amenez un truc, disait Pierre Barouh, en me prouvant que je vais en vendre un million d’exemplaires, si je ne le revendique pas, je ne le sors pas. C’est ce qui distingue Saravah de toutes les autres entreprises au monde. À partir du moment où j’ai rencontré des gens comme Higelin ou Fontaine qui portaient en eux ce souffle de liberté, je leur ai dit : "Voilà, vous vous installez en studio. (...) Vous restez un mois, deux mois ou trois mois en studio, amusez-vous. Si un titre fait 10 minutes, eh bien, il fait 10 minutes. Tout ce que je vous demande, c'est que le disque soit ce que vous aurez décidé."

Publicité

Deuxième épisode de la série en cinq volets de l'émission "Profils" dans laquelle Émile Noël s'entretenait avec Pierre Barouh en 1971, avec ses amis Jacques Higelin et Brigitte Fontaine. Il revenait sur sa fascination pour la musique brésilienne :

Ce qui m'a fasciné dans la chanson brésilienne, c'est que c'est certainement le seul pays au monde où la poésie populaire, en l'occurrence la chanson, ait des répercussions aussi fortes dans la vie sociale et qui subit aussi fortement le contrecoup de la vie sociale. Et cela m'a fasciné dans une époque où on est en train de piétiner justement en France des vraies valeurs. J'ai trouvé un tel souffle poétique populaire dans la musique brésilienne et c'est cela qui m'a fasciné bien avant l'exotisme que cela pouvait impliquer.

Puis ses amis Jacques Higelin, Brigitte Fontaine et Areski détaillaient leur collaboration avec Pierre Barouh, largement basée sur l’improvisation.

Ecouter le premier volet de ces entretiens, le troisième, le quatrième et le dernier.

  • Production : Emile Noël : Pierre Barouh, Jacques Higelin et Brigitte Fontaine
  • Profils - Pierre Barouh, Jacques Higelin, Brigitte Fontaine 2/5
  • 1ère diffusion : 10/05/1971
  • Réalisation : Bernard Saxel
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France

L'équipe