Fernando Camon
Fernando Camon - via Wikimédia
Fernando Camon - via Wikimédia
Fernando Camon - via Wikimédia
Publicité

L'émission "Nuits magnétiques" proposait en 1984 un portrait de l'écrivain italien Ferdinando Camon, (1ère diffusion : 05/07/1984).

Avec

"Pourquoi écrivez-vous ?"

À cette bien étrange question posée en 1985 à plusieurs centaines d'écrivains du monde entier par le journal "Libération", Ferdinando Camon avait répondu ceci :

Publicité

"J'écris par vengeance. Non par justice, non par sainteté, non par gloire : mais par vengeance. Toutefois, au fond de moi, je sens cette vengeance comme juste, sainte, glorieuse.
 Ma mère savait écrire seulement ses nom et prénom. Mon père à peine davantage. Dans le pays ou je suis né, les paysans analphabètes signaient d'une croix. Quand ils recevaient une lettre de la mairie, de l'armée, des carabiniers (personne d'autre n'écrivait aux paysans), ils s'épouvantaient et ils allaient se faire expliquer la lettre chez le prêtre.

_Je les ai vus passer plusieurs fois, j'étais un enfant. Depuis lors, j'ai senti l'écriture comme un "instrument de pouvoir", et j'ai toujours rêvé de passer de l'autre côté, de m'emparer de l'écriture, mais pour l'employer en faveur de ceux qui ne la connaissaient pas : pour accomplir leurs vengeances".

Une déambulation nocturne dans Paris avec Ferdinando Camon. L'écrivain italien né en 1935, à Montagnana, en Vénétie, était associé à la "Génération des années trente".

  • Production : Francesca Piolot, Marianne Alphan

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée