La chanteuse Barbara lors de l'enregistrement de l'émission "Sur la pointe des pieds" en 1969.
La chanteuse Barbara lors de l'enregistrement de l'émission "Sur la pointe des pieds" en 1969. ©AFP - Jean Adda / Ina
La chanteuse Barbara lors de l'enregistrement de l'émission "Sur la pointe des pieds" en 1969. ©AFP - Jean Adda / Ina
La chanteuse Barbara lors de l'enregistrement de l'émission "Sur la pointe des pieds" en 1969. ©AFP - Jean Adda / Ina
Publicité

En 1970, la chanteuse Barbara se livrait dans une série d'entretiens sur les ondes de France Culture. Dans ce deuxième volet, on l'entend parler très naturellement de la scène, de sa relation au public, de ce qu'elle met dans une chanson et de ce qu'elle pense de la vie moderne.

Avec
  • Barbara Chanteuse, musicienne (1930-1997)

Deuxième entretien d'une série de trois diffusée dans l'émission "Profils" à la fin de l'été 1970, où au micro du journaliste Emile Noël, la chanteuse Barbara se dévoile en parlant de ce qui lui plaît ou non dans sa vie.

Barbara, la scène et le public

En premier lieu, elle évoque son plaisir d'être sur scène ou plus exactement elle dit "en scène", c'est là où elle est "parfaitement heureuse... ou malheureuse... c'est la même chose". C'est le lieu où elle peut "dialoguer" avec le public qui lui est si cher.

Publicité

Bien qu'elle ait le trac au moment de l'entrée en scène, elle préfère justement les grandes salles. Avec son piano comme "bouclier", c'est là où elle se révèle le plus, elle "donne" plus. De son rapport à la scène et au public Barbara en parle comme d'une "lutte", et elle aime ça, comme un travail de "dompteur".

Barbara, le monde qui l'entoure et ses chansons d'amour

Alors que tout juste un an avant cet entretien, l'homme avait marché sur la Lune, la chanteuse ne se sent pas émue par ces exploits, "ça ne me passionne pas, ça m'ennuie", reconnaît-elle. De ce monde moderne et technologique, elle dit se sentir "étrangère" : "Je ne suis pas ce qu'on appelle une femme moderne, peut-être parce que je vis mal dans mon temps."

Ce n'est pas qu'elle ne se sente pas concernée par la société qui l'entoure mais on ne refait pas le monde avec des chansons, elle n'y a jamais cru, affirme-t-elle et elle ajoute qu'elle n'a pas honte de ne pas écrire des chansons engagées. "Je radote", se plaît-elle à dire, en écrivant des chansons d'amour.

À réécouter : Fous de Barbara
59 min
  • Par Emile Noël
  • Profils (2/3)
  • Avec Barbara, chanteuse, autrice-compositrice
  • 1ère diffusion : 24/08/1970
  • Archive Ina - Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathilde Wagman
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Hassane M'Béchour
Collaboration