France Culture
France Culture
Publicité
Résumé

Dans cette seizième leçon, Raymond Aron traite de l'originalité du totalitarisme soviétique. Il présente les différentes analyses de ce régime politique avant de proposer ses propres conclusions.

En savoir plus

Dans la seizième des dix-neuf leçons que comptait le cours de cette année universitaire 1957-1958, Raymond Aron s'apprête à répondre à l'une des trois questions qu'il avait posées précédemment concernant le régime soviétique : quelle est son originalité par rapport aux précédents historiques ? Il passe alors en revue les différentes théories - en commençant par les théories marxistes - pour définir le régime communiste.

Les différentes théories marxistes du régime soviétique

La première de ces théories marxistes est celle développée par l'Union soviétique elle-même sous forme d'auto-interprétation : la révolution prolétarienne a eu lieu, le Parti en est l'avant-garde et le socialisme se développe dans le pays en s'orientant vers la phase ultime du communisme.
La deuxième est celle des sociaux-démocrates, représentés par les Mencheviks en Russie, pour qui une révolution socialiste dans un pays agraire insuffisamment développé ne pouvait avoir lieu et ils aspiraient à une évolution vers une démocratie plus ou moins socialisante.
La troisième théorie est celle développée par Léon Trotski qui emprunte des éléments des deux précédentes sans se confondre avec elles : une révolution socialiste peut avoir lieu dans un pays n'ayant pas atteint la maturité capitaliste ; mais il critique le stalinisme et la bureaucratie.
Pour chacune de ces théories, Raymond Aron en détaille les faiblesses. Après avoir survolé d'autres interprétations marxistes hétérodoxes, il en arrive à donner ses propres conclusions qu'il qualifie de "provisoires" et sur lesquelles il reviendra dans le cours suivant.

Publicité

À lire aussi : "Est-il possible de justifier simultanément l'obéissance et le refus de l'obéissance ? L'autorité et les limites de l'autorité ?"

Les trois éléments constitutifs du phénomène soviétique

Tout d'abord, le professeur Aron met en avant la complexité de ce régime soviétique et réfute tout "schéma unique " ou "cause exclusive" pour expliquer ce phénomène. L'intérêt qu'il y voit est le suivant : "C'est un régime d'absolutisme bureaucratique combiné avec une volonté révolutionnaire permanente." Et de développer sa pensée en définissant les trois éléments constitutifs du régime soviétique : des traits caractéristiques du despotisme bureaucratique, la volonté de changement d'un parti révolutionnaire, une idéologie d'inspiration rationaliste qui est une espèce de critique permanente d'une partie de la réalité.
Par Raymond Aron
Radio Sorbonne - Théories sociologiques des démocraties, aspect politique des sociétés modernes par Raymond Aron 16/19 (1ère diffusion : 28/04/1958 Radio Sorbonne)
Archive Ina-Radio France

Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée