Sarah Mombert : "Chez Dumas le savoir est soumis à l’exigence de l’intérêt du récit"

Reproduction d'une photo d'Alexandre Dumas réalisée par Carjat et présentée dans une exposition à Villers Cotterets, village natal de l'auteur, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.
Reproduction d'une photo d'Alexandre Dumas réalisée par Carjat et présentée dans une exposition à Villers Cotterets, village natal de l'auteur, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance.  ©AFP - Afp
Reproduction d'une photo d'Alexandre Dumas réalisée par Carjat et présentée dans une exposition à Villers Cotterets, village natal de l'auteur, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance. ©AFP - Afp
Reproduction d'une photo d'Alexandre Dumas réalisée par Carjat et présentée dans une exposition à Villers Cotterets, village natal de l'auteur, à l'occasion du bicentenaire de sa naissance. ©AFP - Afp
Publicité

C’est avec Sarah Mombert, Maîtresse de conférences en littérature du XIXème siècle à l’ENS Lyon, que s’ouvre cette seconde nuit consacrée à Alexandre Dumas père.

Sarah Mombert était "une petite fille qui avait des lectures de garçon". Son goût pour les romans d’aventures ne la quitte plus et la conduit à rédiger une thèse sur les romans de cape et d’épée. Parmi les auteurs du genre, Dumas tient une place particulière : 

Il arrive à passionner le lecteur pour un matériau historique, c’est vraiment son grand talent : dans son œuvre le savoir est soumis à l’exigence de l’intérêt du récit.

Publicité

... quitte à déformer les faits parfois. 

Retour donc sur la riche vie du romancier, qui fut aussi directeur de théâtre, de journaux, dramaturge, auteur de causeries et brillant conférencier. 

Ecouter le 2ème entretien de la nuit avec Claude Schopp, puis le dernier entretien

  • Production : Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France

L'équipe