Une photo de la pièce de Witold Gombrowicz "Yvonne princesse de Bourgogne" au théâtre Schiller de Berlin.
Une photo de la pièce de Witold Gombrowicz "Yvonne princesse de Bourgogne" au théâtre Schiller de Berlin.
Une photo de la pièce de Witold Gombrowicz "Yvonne princesse de Bourgogne" au théâtre Schiller de Berlin. - Harry Croner/ullstein bild via Getty Images
Une photo de la pièce de Witold Gombrowicz "Yvonne princesse de Bourgogne" au théâtre Schiller de Berlin. - Harry Croner/ullstein bild via Getty Images
Une photo de la pièce de Witold Gombrowicz "Yvonne princesse de Bourgogne" au théâtre Schiller de Berlin. - Harry Croner/ullstein bild via Getty Images
Publicité
Résumé

"Surpris par la nuit" invitait, en 2001, les auditeurs à une plongée dans le théâtre de Witold Gombrowicz. Ses pièces "Le Mariage" ou "Yvonne princesse de Bourgogne" connurent la censure. L'auteur qualifiait son théâtre de "sex-appeal" de son œuvre, l'émission en propose une visite guidée.

avec :

Dominique de Roux (Ecrivain et éditeur français. (1935-1977) créateur de l revue Les Cahiers de l'Herne.), Rita Gombrowicz.

En savoir plus

L'émission Surpris par la Nuit proposait en 2001, Redécouverte : Gombrowicz et la forme théâtrale. Alain Veinstein et Frank Smith nous invitent à un voyage à travers l’œuvre théâtrale de Gombrowicz en compagnie de ceux qui le connurent très bien. Rita Gombrowicz, Jacques Rosner et Dominique de Roux nous guident à travers une œuvre dont la popularité ne fait que croitre depuis la mort de Gombrowicz en 1969.

L'écrivain polonais, Witold Gombrowicz n’allait pas au théâtre. Il n’en lisait pas non plus, si ce n’est Shakespeare dont la lecture l’a accompagné tout au long de sa vie.

Publicité

Pourtant, le théâtre de Gombrowicz est aujourd’hui au moins aussi connu que ses romans ; il affirma lui-même que ses pièces constituaient le "sex-appeal" de son œuvre, étant plus accessibles que ses autres écrits.

De son vivant, Gombrowicz ne goûta que peu au succès de son théâtre, confronté à la censure : sa pièce Le Mariage par exemple, qu’il considérait comme sa somme, dans sa première mise en scène en 1960 par Jerzy Jarocki à Gliwice ne fut représentée que 4 fois avant d’être définitivement interdite par la censure polonaise. La pièce est ensuite montée en France, notamment en 1964 au théâtre Récamier à Paris où elle rencontre un vif succès et fait connaître l’auteur et dramaturge polonais encore méconnu dans l’Hexagone.

Sa pièce Yvonne Princesse de Bourgogne fut elle aussi censurée après deux mois de représentations en février 1958 par le régime communiste polonais. Car, il est vrai, le théâtre de Gombrowicz dérange : mélangeant enjeux personnels et collectifs, politiques et métaphysiques, il remet en question les valeurs axiomatiques sur lesquels reposent nos interactions interpersonnelles et nos sociétés.

En inversant le beau et le laid, le vrai et le faux, Gombrowicz révèle les incohérences et l’hypocrisie crasse de la société qui l’entoure, dans des pièces, notamment Le Mariage et Yvonne, les plus complètes et les plus connues, qui travaillent une matière nouvelle, à la fois chaotique et tragique, s’inscrivant dans une lignée Shakespearienne.

  • Par Alain Veinstein et Frank Smith
  • Avec Rita Gombrowicz, Jacques Rosner, Jean-Pierre Salgas, Dominique de Roux et Christian Bourgeois
  • Avec en archive, la voix de Witold Gombrowicz
  • Réalisation Anne-Pascale Desvignes
  • Surpris par la nuit - Redécouverte : Gombrowicz et la forme théâtre (1ère diffusion : 25/04/2001)
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Antoine Dhulster
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation
Anne de Biran
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Mathias Le Gargasson
Production déléguée