L'actrice Stéphane Audran et le réalisateur Claude Chabrol pendant le tournage du film "Folies bourgeoises", à Paris, en décembre 1975.
L'actrice Stéphane Audran et le réalisateur Claude Chabrol pendant le tournage du film "Folies bourgeoises", à Paris, en décembre 1975. ©Getty -  Photo by Laurent MAOUS/Gamma-Rapho via Getty Images
L'actrice Stéphane Audran et le réalisateur Claude Chabrol pendant le tournage du film "Folies bourgeoises", à Paris, en décembre 1975. ©Getty - Photo by Laurent MAOUS/Gamma-Rapho via Getty Images
L'actrice Stéphane Audran et le réalisateur Claude Chabrol pendant le tournage du film "Folies bourgeoises", à Paris, en décembre 1975. ©Getty - Photo by Laurent MAOUS/Gamma-Rapho via Getty Images
Publicité

Nuit Claude Chabrol - Entretien 2/3 par Albane Penaranda. Thierry Jousse et Cécile Maistre-Chabrol disent à quoi tient la cohérence de l'œuvre de Claude Chabrol et ce qui en fait la force. Nous retrouvons le cinéaste à différents moments de sa carrière à travers une collection d'archives.

Avec

Disparu il y a tout juste dix ans, Claude Chabrol aurait eu 90 ans cette année. Aussi avons-nous voulu, histoire de le saluer, lui consacrer une Nuit d'archives.
Tout au long de cette Nuit que nous lui dédions, Thierry Jousse et Cécile Maistre-Chabrol, disent à quoi tient la cohérence de l'œuvre monumentale de Claude Chabrol et ce qui fait la force et la singularité du cinéma du réalisateur des Cousins, du Boucher et de Violette Nozière, que nous allons retrouver grâce à ce programme d'archives à différents moments de sa carrière.  

Dans le deuxième entretien de cette Nuit Chabrol, Thierry Jousse et Cécile Maistre-Chabrol reviennent sur la personnalité et la carrière du cinéaste, l'évolution de son style, ses relations avec les comédiens, son amour du cinéma.
Thierry Jousse, pour qui "Chabrol est un cinéaste évident et en même temps il se mérite", explique pourquoi il a choisi un extrait du film Que la bête meure :

Publicité

Dans 'Que la bête meure' on voit à l’œuvre ce qui fait la puissance de Chabrol : une ligne droite et quelque chose de très tordu derrière qui apparaît avec la quête d’un personnage... Il y a quelque chose d'implacable dans ce film. 

L'un des grands plaisirs qu'il y a à voir les films de Chabrol c'est d'y retrouver des comédiens à leur meilleur niveau : Stéphane Audran, Brialy, Bouquet, Jean Yanne, Duchaussoy, Serrault, Poiret, Huppert… Cécile Maistre-Chabrol raconte les relations du réalisateur avec les comédiens. Il aimait beaucoup les acteurs, leur donnait peu d’indications, il leur faisait confiance. 

Des Bonnes Femmes à La Fille coupée en deux, les femmes, des femmes, les rôles féminins occupent le premier plan de beaucoup de ses 58 films. Si Bernadette Lafont appartient plutôt au temps des filles, au temps Nouvelle Vague, deux comédiennes règnent sur cette part féminine : Isabelle Huppert et Stéphane Audran. Stéphane Audran qui, selon Thierry Jousse, "incarne souvent cette épouse bourgeoise double, opaque, très étrange".

  • Par Albane Penaranda 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Nuit Claude Chabrol - Entretien 2/3 avec Cécile Maistre-Chabrol et Thierry Jousse (1ère diffusion : 18/10/2020)
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
5 min

A écouter, Claude Chabrol, le cinéma à l’oreille sur France Musique.

L'équipe

Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation