Rencontre Européenne sur les O.V.N.I.S. à Lyon en 1998, exposition de photographies d'OVNIS prises le 29 Juillet 1952 à Paissac aux USA.
Rencontre Européenne sur les O.V.N.I.S. à Lyon en 1998, exposition de photographies d'OVNIS prises le 29 Juillet 1952 à Paissac aux USA. ©Getty - Photo by Stephane Ruet/Sygma via Getty Images
Rencontre Européenne sur les O.V.N.I.S. à Lyon en 1998, exposition de photographies d'OVNIS prises le 29 Juillet 1952 à Paissac aux USA. ©Getty - Photo by Stephane Ruet/Sygma via Getty Images
Rencontre Européenne sur les O.V.N.I.S. à Lyon en 1998, exposition de photographies d'OVNIS prises le 29 Juillet 1952 à Paissac aux USA. ©Getty - Photo by Stephane Ruet/Sygma via Getty Images
Publicité

En 1952, Alexandre Ananoff, grand vulgarisateur de l'astronautique, passionné par l'espace est l'invité de "La Tribune de Paris" pour tenter d'éclairer l'origine éventuelle des soucoupes volantes, un débat sur la Chaîne Nationale avec Gabriel Voisin et Marcel Chabonat.

Avec
  • Alexandre Ananoff Spécialiste de l'astronautique (1910-1992)

En 1952, l'émission "La Tribune de Paris" se penche sur le phénomène des soucoupes volantes et pose cette question à leur propos : mythe ou réalité ? Trois spécialistes examinent l'hypothèse suivante : les soucoupes volantes auraient une origine extraterrestre et seraient les envoyées d'un autre monde. Les invités au débat sont Alexandre Ananoff, du Comité international d'astronautique, vulgarisateur scientifique et précurseur de l’éducation à l’espace, Marcel Chabonat, directeur du laboratoire Eiffel et Gabriel Voisin, constructeur d'automobiles et d'avions.

Un phénomène inexplicable, inédit qui se présente à nous ou qui nous est rapporté par un tiers provoque presque inévitablement la même réaction : on tente de rationnaliser le dit phénomène, d’en effacer toute dimension extraordinaire. C’est l’héritage de Descartes et des Lumières qui s’actualise presque instinctivement dans notre esprit, qui a appris à toujours chercher une explication purement scientifique aux choses. Cette tendance positiviste se reflète bien entendu dans notre réaction au phénomène des ovnis : pour être considéré comme quelqu’un de raisonnable, il faudrait soit remettre en question la véracité des témoignages ou leur donner une explication tout à fait rationnelle et rassurante.

Publicité

C’est ce repli, parfois excessif, de la raison sur elle-même qui est illustré dans ce numéro de "La Tribune de Paris" de Raymond Thevenin, diffusé pour la première fois le 7 mai 1952. Les spécialistes invités essaient précisément de tenter d’expliquer le phénomène ovni en explorant toutes les possibilités naturelles et technologiques, illustrant à merveille notre incapacité à envisager qu’il puisse y avoir des choses qui dépassent tout simplement notre entendement.

  • Par Raymond Thevenin
  • Avec Gabriel Voisin et Alexandre Ananoff
  • Tribune de Paris - L'origine éventuelle des soucoupes volantes (1ère diffusion : 07/05/1952 Chaîne Nationale)
  • Edition web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
59 min

Retrouver l'ensemble de la Nuit : OVNIs, la persistance d’un mythe

L'équipe

Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production
Mathias Le Gargasson
Production déléguée
Antoine Dhulster
Production déléguée
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Hassane M'Béchour
Collaboration
Anne de Biran
Anne de Biran
Anne de Biran
Collaboration
Virginie Mourthé
Réalisation