Le 5 janvier 1895 dégradation du capitaine Alfred Dreyfus à l'Ecole militaire à Paris. Un militaire (en mouvement devant le capitaine) brise son sabre.
Le 5 janvier 1895 dégradation du capitaine Alfred Dreyfus à l'Ecole militaire à Paris. Un militaire (en mouvement devant le capitaine) brise son sabre. ©AFP - afp
Le 5 janvier 1895 dégradation du capitaine Alfred Dreyfus à l'Ecole militaire à Paris. Un militaire (en mouvement devant le capitaine) brise son sabre. ©AFP - afp
Le 5 janvier 1895 dégradation du capitaine Alfred Dreyfus à l'Ecole militaire à Paris. Un militaire (en mouvement devant le capitaine) brise son sabre. ©AFP - afp
Publicité

Dramatique radiophonique inspirée de l'affaire Dreyfus "Un certain capitaine Dreyfus" est signée Pierre Belfond, avec Thibault de Montalembert dans le rôle du capitaine, Claude Piéplu dans celui du Général de Boisdeffre et Nelly Borgeaud dans celui de Lucie Dreyfus, (1ère diffusion : 08/10/1995).

En 1995, France Culture proposait une dramatique radiophonique de Pierre Belfond intitulée Un certain capitaine Dreyfus.

Un siècle après le retentissant procès qui vit les Français s'affronter aux cris de "dreyfusard" ou "antidreyfusard", une publication officielle du ministère de la Défense, en janvier 1994, confirmée par le service historique de l'armée de terre venait conforter la présomption d'innocence à l'endroit du capitaine Dreyfus

Publicité

Si "l'Affaire" a inspiré de nombreux auteurs et historiens, l'éditeur Pierre Belfond, auteur d'Un certain capitaine Dreyfus a, lui, préféré emprunter les chemins de la fiction pour verser une page originale au dossier. Fiction en trois actes où Pierre Belfond dramaturge soucieux de "ne pas se plier au carcan de la sujétion historique" a choisi délibérément de se faire romancier "sans aucun scrupule" et d'inventer de ce fait au premier acte un entretien entre le général de Boisdeffre et le commandant du Paty de Clam, puis "d'imaginer" tout au long du deuxième acte une conférence de rédaction chez Emile Zola (conférence qui n'a jamais eu lieu) et de faire se rencontrer Dreyfus et Clemenceau à la prison de Rennes, au cours du troisième acte. 

Avouons ici que nous commençons à être convaincu à la suite de l'auteur que "la vérité, ce n'est pas l'addition de vérités" et que, somme toute faite de ce qui fut dit ou écrit depuis le 15 octobre 1894, la frontière qui sépare la réalité de la fiction reste toujours aussi ténue. 

Interprétation : Thibault de Montalembert (Alfred Dreyfus), José Valverde (Commandant du Paty de Clam), Claude Piéplu (Général de Boisdeffre), Yves-Marie Maurin (Commandant Henry), Nelly Borgeaud (Lucie Dreyfus), Jacques Charby (Zola), Henri Poirier (Clémenceau), Marcel Cuvelier (Vaughan), Jean Menaud (Maître Labone), Véra Feyder (la narratrice) et Patrick Martinache. 

  • De Pierre Belfond  
  • Réalisation : Claude Roland-Manuel
  • Un certain capitaine Dreyfus (1ère diffusion : 08/10/1995)
  • Indexation web : Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Antoine Dhulster
Production déléguée