Programme "Saison russe 1913" au Théâtre des Champs Elysées. Aquarelle deThéodor Fedorowsky
Programme "Saison russe 1913" au Théâtre des Champs Elysées. Aquarelle deThéodor Fedorowsky
Programme "Saison russe 1913" au Théâtre des Champs Elysées. Aquarelle deThéodor Fedorowsky - Domaine public. Bibliothèque nationale de France
Programme "Saison russe 1913" au Théâtre des Champs Elysées. Aquarelle deThéodor Fedorowsky - Domaine public. Bibliothèque nationale de France
Programme "Saison russe 1913" au Théâtre des Champs Elysées. Aquarelle deThéodor Fedorowsky - Domaine public. Bibliothèque nationale de France
Publicité
Résumé

Valentine Hugo, artiste peintre, a assisté à l'immense scandale provoqué par "Le sacre du printemps" une chorégraphie de Serge Diaghilev, au Théâtre des Champs Elysée, le 29 mai 1913. Elle s'en amusait au micro d’Henri Vermeil, le 9 juillet 1951, sur Paris Inter.

En savoir plus

En 1951, Valentine Hugo, artiste peintre, se souvient de son admiration immédiate pour Nijinski qui danse dans les Ballets russes de Serge Diaghilev dès l'année 1909 dans Cléopâtre.

J’ai vu pour la première fois danser Nijinski quand Serge Diaghilev l’amena pour les Ballets Russes au Théâtre du Châtelet. Mes loisirs d’étudiante étaient consacrés à la musique. C’est tout naturellement que j’allais au Ballets russes.

Publicité

Dès le premier soir, Nijinski me parut le génie merveilleux de ces spectacles magnifiques.

Valentine Hugo réalise des dessins et "petits tableaux tableaux peints à la cire sur bois" des danses de Nijinski. Elle réussit à capter ses mouvements et sa grâce, estimant que "les photographies n'en donnent aucune idée". 

Ce jeune homme de dix-neuf ans bondissant hors de la mesure humaine, beau comme un astre dans ses costumes étincelants, émouvant comme une biche dans ses élans romantiques, prodige de virtuosité et de grâce.

Elle se souvient du 29 mai 1913, pour la première représentation du "Sacre du printemps" au Théâtre des Champs Élysées : "une des plus belles soirées de ma vie".  Elle décrit les hurlements, les gifles, le vacarme, ce qui n'empêcha pas le ballet d'être dansé jusqu'au final !

Je savais que la chorégraphie avait demandé un travail énorme, mais je ne m’attendais ni à un tel spectacle ni à un tel scandale !

  • Par Henri Vermeil - Avec Valentine Hugo
  • Hommage à Vaslav Nijinski - Valentine Hugo : Ses souvenirs du Sacre du printemps (1ère diffusion : 09/07/1951 Paris Inter)
  • Indexation web : Véronique Vecten, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Références

L'équipe

Philippe Garbit
Philippe Garbit
Philippe Garbit
Production
Hassane M'Béchour
Collaboration
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Dans l'atelier de restauration de l'Ina, antenne Radio France
Albane Penaranda
Production déléguée
Virginie Mourthé
Réalisation
Mathilde Wagman
Production déléguée