"L'Avenir des statues" de Rene Magritte, peinture à l'huile sur un moulage en plâtre inspiré du masque mortuaire de Napoléon
"L'Avenir des statues" de Rene Magritte, peinture à l'huile sur un moulage en plâtre inspiré du masque mortuaire de Napoléon ©Maxppp - Bruno Levesque
"L'Avenir des statues" de Rene Magritte, peinture à l'huile sur un moulage en plâtre inspiré du masque mortuaire de Napoléon ©Maxppp - Bruno Levesque
"L'Avenir des statues" de Rene Magritte, peinture à l'huile sur un moulage en plâtre inspiré du masque mortuaire de Napoléon ©Maxppp - Bruno Levesque
Publicité

Socle de notre identité, de notre capacité à apprendre, à nous souvenir, pourquoi notre mémoire est-elle si fragile ? Quels sont les mécanismes cérébraux qui la gouvernent ?

Avec
  • Francis Eustache Neuropsychologue, directeur du laboratoire Inserm Neuropsychologie et imagerie de la mémoire humaine, professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes - Président du Conseil Scientifique de l'Observatoire B2V des Mémoires

Avec Francis Eustache, neuropsychologue, directeur de l’unité de neuropsychologie et de neuro-anatomie fonctionnelle de la mémoire humaine à l’Université de Caen, auteur de Pourquoi notre mémoire est-elle si fragile ? (Le Pommier / Cité des sciences et de l’industrie, 2015) et Les troubles de la mémoire : prévenir, accompagner (Le Pommier, 2015) ; coordinateur avec l’historien Denis Pechanski du programme de recherche transdisciplinaire CNRS-Inserm "13-novembre" sur la mémoire traumatique des attentats