Vladimir Poutine 15/03/2018
Vladimir Poutine 15/03/2018
Vladimir Poutine 15/03/2018   ©AFP - Patrick Lefevre / BELGA MAG / BELGA
Vladimir Poutine 15/03/2018 ©AFP - Patrick Lefevre / BELGA MAG / BELGA
Vladimir Poutine 15/03/2018 ©AFP - Patrick Lefevre / BELGA MAG / BELGA
Publicité
Résumé

Cécile Vacheret vous parle du film "Colo", et Jean-Sylvestre Mongrenier de la diplomatie russe. Les chroniques s'intéressent à la réforme du Parlement et au passé simple.

avec :

Cécile Vacheret (productrice), Jean-Sylvestre Mongrenier (docteur en géopolitique, professeur agrégé d'Histoire-Géographie, et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).).

En savoir plus

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Cécile Vacheret, productrice du film Colo de Teresa Villaverde, programmé à Cannes dans le cadre de l'ACID Trip #2, la programmation des cinéastes, le samedi 12 mai à 14h.

Publicité

Cécile Vacheret revient sur son parcours, ses engagements et son analyse du monde du cinéma après l'affaire Weinstein et le mouvement #MeToo qui questionnent la place des femmes dans un monde largement masculin.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Journal des Idées par Jacques Munier : La réforme du Parlement : le gouvernement présente aujourd’hui son projet de révision constitutionnelle.

Suppression de la Cour de justice de la République, article dédié à la Corse, accélération de la procédure législative : c’est le premier volet de la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron et qui vient de recevoir le feu vert du Conseil d'Etat. Le deuxième volet – qui a suscité les débats les plus vifs – viendra plus tard dans le mois, c’est celui qui contient les mesures emblématiques de réduction du nombre de parlementaires, de limitation des mandats dans le temps et d’une dose de proportionnelle aux législatives. Le site du Point précise que « ces dispositions n'impliquant pas de modifier la Loi fondamentale passeront via des lois organique et simple, et pourraient être discutées au Parlement de manière disjointe ». Le chapitre sur la fabrique de la loi pose problème dans l’opposition, à droite comme à gauche : limitation des amendements, navette parlementaire réduite, calendrier budgétaire resserré et priorité à certains textes gouvernementaux. Gérard Larcher considère que « jamais depuis 1958 une réforme n'a affaibli autant les pouvoirs du Parlement ». Et Jean-Luc Mélenchon redoute « un nouvel abaissement du Parlement », alors que le patron des députés communistes André Chassaigne demande un référendum. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Jour de la Victoire en Russie : après son investiture, Vladimir Poutine repart pour un 4ème mandat et une crise majeure entre ses partenaires israélien et iranien. Ayant rétabli la Russie sur la scène internationale, il doit maintenant veiller à ne pas l’engager dans une situation trop explosive. La Russie de nouveau « écoutée » : quelle influence diplomatique ? 

Xavier Martinet s'entretient avec Jean-Sylvestre Mongrenier, docteur en géopolitique, professeur agrégé d'Histoire-Géographie, et chercheur à l'Institut Français de Géopolitique (Université Paris VIII Vincennes-Saint-Denis).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Grand débat aujourd’hui dans le journal Le Parisien sur l’enseignement du passé simple…

Faut-il revenir sur l’enseignement du passé simple ? Les élèves maîtrisent mal la conjugaison des verbes au passé simple, ce qui déplaît au ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer – d’où un débat non pas sur le temps qu’il fait, mais sur le temps qu’il faut. Et c’est vrai que le passé simple est l’un des temps les plus étranges de la langue française, qui a décidé de faire dire « vous tutes » aux Français. Faut-il dire « vous frémîtes », « vous frémires » ou « vous frimassasses » ? Tout cela doit bien faire braire les élèves. Tiens, à propos, quel est le passé simple du verbe braire ? Oui, parce que braire comme traire et stupéfaire ne se conjuguent pas au passé simple. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

@PetitsMatinsFC