Le milliardaire Andrej Babis a remporté une large victoire aux législatives tchèques de vendredi et samedi, avec son discours anticorruption et anti-euro.
Le milliardaire Andrej Babis a remporté une large victoire aux législatives tchèques de vendredi et samedi, avec son discours anticorruption et anti-euro.
Le milliardaire Andrej Babis a remporté une large victoire aux législatives tchèques de vendredi et samedi, avec son discours anticorruption et anti-euro. ©AFP - LUKAS KABON / ANADOLU AGENCY
Le milliardaire Andrej Babis a remporté une large victoire aux législatives tchèques de vendredi et samedi, avec son discours anticorruption et anti-euro. ©AFP - LUKAS KABON / ANADOLU AGENCY
Le milliardaire Andrej Babis a remporté une large victoire aux législatives tchèques de vendredi et samedi, avec son discours anticorruption et anti-euro. ©AFP - LUKAS KABON / ANADOLU AGENCY
Publicité
Résumé

.

avec :

Jacques Rupnik (Historien, politologue, directeur de recherche émérite au CERI/Sciences Po).

En savoir plus

Je vous propose l’une des plus belles chansons du monde – oui ! Vous avez raison ! Il s’agit d’un choix totalement subjectif et assumé. Mais il me semble que pour bien commencer cette semaine, il nous faut absolument écouter “I’ll be seeing you”, chanson immortalisée par Billie Holiday, jouée dans plusieurs films – notamment celui de Nick Cassavetes, "N’oublie jamais" de 2004. “I’ll be seeing you”, est une chanson de 1938 qui est devenue un véritable hymne pour les soldats britanniques et américains pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle dit : Je te verrai /Dans tous les vieux endroits familiers/Que mon cœur enlace/Toute la journée/Je te verrai/Dans chaque adorable jour d'été/Dans tout ce qui est clair et joyeux/Je penserai toujours à toi de cette façon...Alors, voici “I’ll be seeing you”, chanté par Iggy Pop et Françoise Hardy.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Cette reprise a été enregistrée pour la compilation Jazz à Saint-Germain, en 2000.

Publicité