Hajar Bali, janvier 2020  ©Radio France - Corinne Amar
Hajar Bali, janvier 2020 ©Radio France - Corinne Amar
Hajar Bali, janvier 2020 ©Radio France - Corinne Amar
Publicité
Résumé

Hajar Bali vous parle de son premier roman "Écorces", et Romain Malejacq des négociations inter-afghanes. Les chroniques s'intéressent au choix du gouvernement de recourir au 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites à l’Assemblée nationale.

avec :

Hajar Bali (écrivaine et auteure de pièces de théâtre.), Romain Malejacq (Professeur assistant au Centre for International Conflict Analysis and Management (CICAM) de Radboud University (Pays-Bas), auteur de Warlord Survival : The delusion of State Building in Afghanistan (Presses de l’université de Cornell)).

En savoir plus

Le Réveil Culturel par Tewfik Hakem :

Tewfik Hakem s'entretient avec l’écrivaine, auteure de pièces de théâtre, Romain Malejacq, aux éditions Belfond. Une saga familiale où l'auteure entrecroise les destins de ses personnages et les moments clés de l'histoire de l'Algérie du XXe siècle. Écorces où le récit de Baya, l'arrière-grand-mère d'un jeune étudiant en mathématiques nommé Nour, qui va découvrir un secret de famille au moment où débarque dans sa vie la jeune Mouna. Avec la chronique d'Oriane Jeancourt, du magazine Transfuge.

Publicité

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

Le Journal des Idées par Jacques Munier :

Le choix du gouvernement de recourir au 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites à l’Assemblée nationale suscite de nombreuses réactions.

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

En savoir plus : La démocratie augmentée
4 min

Les Enjeux Internationaux par Julie Gacon :

Après la signature samedi d'un accord de retrait entre Etats-Unis et talibans, des négociations inter-afghanes doivent commencer le 10 mars. Il est question que le gouvernement afghan, très divisé, intègre les anciens insurgés dans les institutions...

Julie Gacon s'entretient avec Romain Malejacq, professeur assistant au Centre for International Conflict Analysis and Management (CICAM) de Radboud University (Pays-Bas).

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

11 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner :

Faut-il dégainer le 49.3 ? Oui, c’est la question que je me pose — non pas savoir s’il est opportun politiquement d’avoir recours au 49.3, ça vous vous doutez bien que je me garderai bien d’en parler — non je veux m’interroger sur le verbe « dégainer ».

Car que dégaine-t-on selon M. Robert, une épée ou un pistolet ? Alors, bien sûr, on peut considérer que le 49.3 est, au sens métaphorique du terme, une arme. Mais pourquoi utilise-t-on ce verbe uniquement pour le 49.3 ? On dégaine le 49.3, pourtant je n’ai jamais entendu dire que l’on dégainait une motion de censure ou bien encore que l’on dégainait une dissolution, remarquez bien que si la dissolution était un revolver, j’en connais certains qui s’en sont servis pour se tirer dans le pied. Le 49.3 est-il le seul dispositif à être une arme ? 

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

2 min

@PetitsMatinsFC