French 79, album Joshua
French 79, album Joshua
French 79, album Joshua - Limitrophe Production
French 79, album Joshua - Limitrophe Production
French 79, album Joshua - Limitrophe Production
Publicité
Résumé

French 79 vous parle de son album "Joshua", et Didier Billion décrypte les tensions entre la Russie et la Turquie en Syrie. Les chroniques s'intéressent aux pouvoirs de l’image et à ce que nous dit la chasse à courre de notre société.

avec :

French 79 (Musicien et producteur), Didier Billion (directeur adjoint de l’IRIS, auteur notamment de « Géopolitique des mondes arabes », ed. Eyrolles.).

En savoir plus

Le Réveil Culturel par Tewfik Hakem :

Tewfik Hakem s'entretient avec le musicien French 79 (de son vrai nom Simon Henner), à l'occasion de la sortie de Joshua, son second album, après Olympic. Joshua (label Alter K), soit un titre et des influences résolument électro inspirées - pour celui qui vit sur un voilier amarré sur le port de Marseille - de ses deux grandes références ; le nom de l’ordinateur doté d’une intelligence artificielle dans le film Wargames (1983) et le fameux voilier du navigateur Bernard Moitessier.

Publicité

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

26 min

Le Journal des Idées par Jacques Munier :

La question des pouvoirs de l’image est le sujet de plusieurs livres récents. Elle n’est pas nouvelle, mais toujours renouvelée du fait de la mystérieuse force de suggestion des images.

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

En savoir plus : Au seuil de l’image
5 min

Les Enjeux Internationaux par Julie Gacon :

Ankara et Moscou avaient donné le signal aux Syriens qu’Idlib serait une zone refuge puisque « démilitarisée » selon l’accord l'accord de Sotchi de 2018. Les deux puissances se considèrent comme garantes d’accords de paix signés, mais se révèlent sur le terrain des adversaires toujours aussi zélés.

Julie Gacon s'entretient avec Didier Billion, directeur adjoint de l’IRIS.

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

10 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner :

Il y a chasseur et chasseur… Ou plus exactement il existe des chasses de différentes natures, chacune d’entre elles soulevant des réactions particulières.

Il y a des chasses populaires et des chasses seigneuriales, ces secondes incarnées par la chasse à courre, qui demeure en France comme une permanence, comme un vestige diront les autres. Et ce type de chasse suscite de plus en plus de protestation comme le rappelle Libération aujourd’hui, les veneurs constituent pour certains maires un trouble à l’ordre public, parce que les animaux traqués ont peur, ils se réfugient où ils peuvent, parce que la cruauté de cette pratique semble comme redoublée par la majesté des animaux traqués. 

La vénerie est une forme de chasse qui parle au cerveau reptilien des êtres, à l’instar de la corrida, comme si, dans nos esprits pacifiés de modernes, il restait une place inexpugnable pour le gout du sang. Dans la chasse à courre se mêle une pratique extrêmement codifiée, en apparence très évoluée, et un inconscient parfaitement barbare, la rencontre de la plus haute civilisation et des instincts les plus primitifs, sur une table de dissection comme dirait l’autre. 

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

En savoir plus : La curée
2 min

@PetitsMatinsFC