Isaac Delusion - Rene Habermacher
Isaac Delusion - Rene Habermacher
Isaac Delusion - Rene Habermacher
Publicité
Résumé

Le duo Isaac Delusion vous parlent de leur album "Uplifters", et Cyrille Bret analyse le budget européen. Les chroniques s'intéressent aux mobilités sociales et à la masturbation.

avec :

Isaac Delusion (Groupe musical), Cyrille Bret (maître de conférences à Sciences Po Paris et co-auteur du blog EurAsiaProspective.net.).

En savoir plus

Le Réveil Culturel par Tewfik Hakem :

Tewfik Hakem s'entretient avec le duo Isaac Delusion, Loïc Fleury et Jules Pacotte, à l'occasion de la sortie de leur troisième album, Uplifters( label Microqlima). De la pop qui revendique haut et fort ses influences anglo-saxonnes.

Publicité

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

26 min

Le Journal des Idées par Jacques Munier :

C’est passé presque inaperçu : après avoir reçu le rapport Thiriez sur la haute fonction publique mardi dernier, Matignon a rendu ses conclusions.

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

En savoir plus : Mobilités sociales
5 min

Les Enjeux Internationaux par Julie Gacon :

Parmi les questions qui font débat entre les Etats-membres, celle des fonds structurels dont bénéficient les pays de l'Est pour garantir un certain "rattrapage" économique. L'Allemagne, l'Autriche, entre autres, voudraient diminuer leur part dans le budget.

Julie Gacon s'entretient avec Cyrille Bret, maître de conférences à Sciences Po Paris et co-auteur du blog EurAsiaProspective.net.

Pour écouter l'intégralité de cet entretien :

11 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner :

Tout a été dit ou presque sur l’affaire Benjamin Griveaux…

Oui, l’on s’est interrogé sur la responsabilité des réseaux sociaux, la vie privée, la peopolisation, mais, en revanche, personne n’a soulevé la question de l’objet : le fait que cette vidéo ait trait au plaisir solitaire. Est-ce essentiel ou pas, et s’il avait été question d’un autre geste, les répercussions auraient elle été autres ? 

Ce qui est en jeu, c’est aussi l’histoire culturelle de la masturbation, une histoire sur laquelle s’est penché l’historien américain Thomas Laqueur. La condamnation de la masturbation est souvent interprétée comme un diktat religieux, d’où notre incompréhension. Comment expliquer que dans une société laïque, cet acte-là, et pas un autre, soit perçu comme imprudent, plus intime qu’une vraie scène d’amour, bref on ne voit pas aisément la queue d’une explication. 

Pour écouter l'intégralité de cette chronique :

2 min

@PetitsMatinsFC