Nabil Ayouch "Razzia" / La réforme de la justice en débat / L'Europe prise de court par les mafias ? / Du côté de chez Wauquiez

Razzia de Nabil Ayouch
Razzia de Nabil Ayouch - Copyright Unité de Production / Les Films du Nouveau Monde / Artemis Productions
Razzia de Nabil Ayouch - Copyright Unité de Production / Les Films du Nouveau Monde / Artemis Productions
Razzia de Nabil Ayouch - Copyright Unité de Production / Les Films du Nouveau Monde / Artemis Productions
Publicité

Ce mercredi, Nabil Ayouch vous parle de son film "Razzia", et Clotilde Champeyrache des démêlées de l'Europe avec les mafias. Les chroniques s'intéressent à la réforme de la justice et au rejet de Laurent Wauquiez de l'oeuvre de Proust.

Avec

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Nabil Ayouch, réalisateur de Razzia, en salles le 14 mars, un film qui sort de l'introspection d’une minorité comme il la filmait dans son précédent film Much Loved, pour s’intéresser aux rêves, aux fantasmes, à la vie secrète d’une majorité qui se cache de sa propre identité.

Publicité

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Une vie d'artiste
1h 00
Trait pour trait | 14-15
3 min
La Grande table (1ère partie)
29 min

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Après l’annonce par la ministre Nicole Belloubet du projet de réforme de la justice, le débat est ouvert. Dans Le Monde le magistrat Jean-Paul Jean se dit favorable à l’esprit de la réforme, sous réserve que les moyens affectés aux juridictions permettent d’assurer les transformations. Concernant les peines alternatives à l'emprisonnement, il estime qu’il faudrait « assumer d'interdire, comme en Allemagne, toutes les courtes peines de prison – la relance du travail d'intérêt général plus ouvert sur les réalités du monde économique va dans ce sens – et devrait viser à réduire la détention provisoire. Mais les moyens de la justice pénale doivent être aussi prioritairement consacrés aux comparutions immédiates qui alimentent les entrées en prison. » En ce sens, « la proposition du dossier dématérialisé de personnalité accessible en temps réel » pourrait garantir une meilleure appréciation dans l’objectif de « l'individualisation des peines, consubstantielle à l'idée même de justice ».

Du Grain à moudre
39 min
Journal de 12h30
14 min
Le Journal des idées
5 min

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet :  Le gouvernement slovaque vacille après la démission du ministre de l’intérieur Robert Kalinak à cause d’implications politiques dans des activités mafieuses italiennes. Ce sont les derniers développements, après le meurtre d'un journaliste et trois semaines de manifestations anti-corruption... Malte, Slovaquie : l’Europe prise de court par les mafias ? Xavier Martinet s'entretient avec Clotilde Champeyrache, économiste.

Revue de presse internationale
5 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Qu’est ce qu’un politique…C’est quelqu’un qui ne peut pas s’empecher de faire de la politique, y compris lorsqu’il ne parle pas de politique, y compris lorsqu’il fait un cours. Oui, c’est bien de Laurent Wauquiez dont il s’agit. Alors pas du tout de son cours à l’EM Lyon, mais dans le cours de littérature qu’il nous donne dans le magazine Le Point. Précipitez-vous sur cette interview, vous comprendrez enfin ce que signifie vouloir « faire peuple ». Car figurez-vous que notre Laurent Wauquiez, normalien énarque, aime se plonger dans un San Antonio, lire de la Science-fiction, enfin je vous épargne la liste de bullshit littéraire qu’un être est capable de formuler pour gagner quelques voix, et pas seulement au chapitre. Mais comme bien souvent, le lecteur, en l’occurrence Laurent Wauquiez, se définit plus par ses détestations que par ses amours. Et quel est l’auteur qui lui tombe des mains? Marcel Proust, bien sûr! Et pourquoi? Parce qu’« il est mondain », je cite Laurent Wauquiez. C’est, ajoute-t-il, « peut-être l'œuvre la plus exactement opposée à mon caractère ». 

Le Journal de la philo
5 min
En savoir plus : Proust l'optimiste
La Compagnie des auteurs
58 min
Grande traversée Été 1913 (archives)
50 min
Le Billet politique
6 min
Journal de 8 h
16 min
Le Billet politique
5 min
Le Billet politique
3 min
Le Billet politique
4 min
Le Billet politique
2 min

@PetitsMatinsFC

L'équipe