Count Basie
Count Basie
Count Basie - Sempé
Count Basie - Sempé
Count Basie - Sempé
Publicité
Résumé

Ce lundi, Sempé vous parle de son livre "Musiques", et Pascal Delwit de la campagne de la gauche européenne. Les chroniques abordent la photographie et du bestiaire du macronisme avec l'arrivée de deux poules à l'Elysée.

avec :

Pascal Delwit (Professeur de Science politique à l’Université libre de Bruxelles (ULB), co-auteur notamment de l’ouvrage « Les partis politiques en Belgique », ed. de l’Université de Bruxelles.), Jean-Jacques Sempé (dessinateur, illustrateur).

En savoir plus

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Sempé dessinateur, pour Musiques : conversations avec Marc Lecarpentier aux éditions Denoël. 

Publicité

Les dessins originaux seront exposés à La Galerie Martine Gossieaux (Paris)  jusqu'au 19 avril. 

Soixante ans de dessins élégants et poétiques au compteur ! Le dessinateur des rues de Paris et de New York, de Paris Match et du New Yorker, du Petit Nicolas et de Raoul Taburin,a toujours aimé la musique! Sempé l’écoute et la vénère depuis toujours, il la pratique parfois mais la dessine le plus souvent.  Son dernier livre Musiques, rend hommage aux musiciens qui l’ont marqué mais pas seulement ! Sempé dessine aussi les amateurs, les musiciens de rue et le public, toujours avec la même tendresse. 

Debussy, Ravel, Duke Ellington Stravinski, Bach, Trenet, Tati, Goscinny... Sempé revient sur les artistes qu'il admire. Rencontre chez lui, dans son atelier, avec Néfertiti, son chat. 

Les éphémères
Les éphémères
- Sempé

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Une image peut-elle nous aider à mieux saisir notre histoire ? C’est la question posée par Georges Didi-Huberman dans son livre Images malgré tout (Les Éditions de Minuit) à propos de quatre photographies prises clandestinement en août 1944 par les membres du Sonderkommando d’Auschwitz-Birkenau pour attester le processus d’extermination. Comment l’inimaginable peut-il être documenté par des ressources qui en appellent à l’imaginable, et quel statut leur conférer dans la connaissance historique – notamment comme archive – telles étaient les questions débattues par le philosophe, qui soulignait notamment, « avec Hannah Arendt la place de l’imagination dans la question éthique ». Une manière de réinterpréter « notre malaise dans la culture sous l’angle de l’image à l’époque de l’imagination déchirée ».

En savoir plus : Georges Didi-Huberman

En savoir plus : Georges Didi-Huberman

En savoir plus : Georges Didi-Huberman (1/5)

À lire : GEORGES DIDI-HUBERMAN : HISTORIEN DE L’ESTHÉTIQUE

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet :  Rassemblement à Naples de la campagne de la gauche pour les Européennes 2019. La Gauche européenne sera-t-elle condamnée au clivage Nord-Sud ? Xavier Martinet s'entretient avec Pascal Delwit, Professeur de Science politique à l’Université libre de Bruxelles (ULB), auteur de l’ouvrage Les gauches radicales en Europe. XIXe-XXIe siècles, ed. de l’Université de Bruxelles.

En savoir plus : Où est passée la social-démocratie européenne ?

En savoir plus : Le requiem de la social-démocratie européenne ?

En savoir plus : La fonte des gauches (1/4) - Les partis sociaux-démocrates européens dans le piège européen

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Bestiaire de la Macronie : après le chien Nemo, après Yuan Meng, le panda du zoo de Beau­val, dont Brigitte Macron est la marraine, deux poules (Agathe et Marianne) sont arrivées à l'Elysée. Une manière de montrer Emmanuel Macron sous son jour le plus campagnard possible. 

@PetitsMatinsFC