Hélène, photographiée chez elle.
Hélène, photographiée chez elle.
Hélène, photographiée chez elle. ©Radio France - Jérôme Sandlarz
Hélène, photographiée chez elle. ©Radio France - Jérôme Sandlarz
Hélène, photographiée chez elle. ©Radio France - Jérôme Sandlarz
Publicité
Résumé

Élue Super Mamie Nice-Côte d'Azur en 2010, Hélène s'est toujours rêvée artiste. Passionnée par Dalida et guidée par un soleil intérieur, elle se déguise et mène toujours avec bonne humeur sa mission de divertissement auprès de personnes âgées en maison de retraite.

En savoir plus

Hélène Giudicelli est une boule d'énergie positive. À 81 ans, cette Super Mamie Nice-Côte d'Azur divertit les personnes âgées placées en Ehpad. Dynamique, énergique, solaire voire excentrique, elle adore les vêtements.

J'ai énormément de toilette - que je crée d'ailleurs. Je crochète, je tricote, je couds, je perfectionne avec des paillettes, j'ai les gants assortis, j'ai les chapeaux. Tiens, je me suis fait un chapeau - il n'est pas beau - avec ce petit boa bleu nuit et ces petits oiseaux. Ça va faire un beau petit chapeau pour Tata Yoyo.

Publicité

Pour le concours de Super Mamie, Hélène compte faire une représentation en Nefertiti. Elle est une habituée.

Tant que ça dure, ça dure. Le jour où ça ne durera plus, on verra ! Tant que je peux, je le fais.

La chirurgie ? Très peu pour elle. Hélène vit en parfaite harmonie avec son âge :

Je suis comme je suis, comme dirait Dalida : je suis comme le bon Dieu m'a faite.

Qu'est-ce que vous voulez que vienne faire un homme chez moi ? J'ai tellement de choses à faire que je pourrais même pas m'en occuper !

Entre petits secrets de beauté et conseils de santé, Hélène se prépare à chanter en Ehpad. C'est comme une mission joyeuse. 

C'est le soleil qui est en moi qui veut sortir pour en apporter aux autres.

À réécouter : Victorine, la vieille bretonne

La femme qui ne l'a jamais quittée, c'est Dalida. Hélène fait vivre sa passion à travers les interprétations et les représentations qu'elle donne aux résidents des maisons de retraite. 

J'ai perdu mon mari en 2001. Je vais vous le dire : la chance que j'ai, c'est d'aller dans les maisons de retraite apporter le soleil qui est intérieur et le transmettre à toutes. [...] Un jour, j'ai eu une sciatique. Je ne pouvais plus marcher ! Rien que le fait de me dire : "Hélène, lève toi, il faut y aller, on t'attend", eh bien je n'avais plus de sciatique. Croyez-moi !

Reportage : Jérôme Sandlarz

Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Merci à Hélène, aux pensionnaires de la maison de retraite CCAS de Nice.

Chanson de fin : "Salma ya salama", Dalida - Label : Barclay. 

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Charlotte Bienaimé
Production déléguée
Elise Andrieu
Production déléguée
Emmanuel Geoffroy
Réalisation
Jérôme Sandlarz
Production déléguée
Bahar Makooi
Production déléguée
Nicolas Ruffault
Production déléguée
Julie Beressi
Réalisation
Leila Djitli
Production déléguée
Olivier Minot
Production déléguée
Rémi Dybowski Douat
Production déléguée
Sandrine Chapron
Collaboration
Morgane Du Liège
Production déléguée
Nathalie Battus
Réalisation
Pauline Maucort
Production déléguée
Delphine Saltel
Production déléguée
Léa Veinstein
Production déléguée
Lionel Quantin
Réalisation
Farida Taher
Production déléguée
Annabelle Brouard
Réalisation
Amaury Chardeau
Production déléguée