David, un nouveau gentleman cambrioleur ? ©AFP -  Archives Snark / Photo12
David, un nouveau gentleman cambrioleur ? ©AFP - Archives Snark / Photo12
David, un nouveau gentleman cambrioleur ? ©AFP - Archives Snark / Photo12
Publicité
Résumé

Né dans la banlieue de Caen, David a commencé à voler à quatorze ans.

En savoir plus

Il s'est spécialisé dans la neutralisation des alarmes, passant des magasins aux banques. Pour y parvenir, la  violence n'était jamais loin. Pourtant, David n'a jamais franchi les limites qu’il s’est fixées. Par principe, certes, mais aussi par chance.

Je me rends compte que je suis très bon dans le vol à l’étalage. Et là, je me dis, je vais m’en sortir par la délinquance.

Publicité

Pendant sa cavale qui a duré un an, il s'est fait appeler David Lupin, puis il est allé se livrer à la police, par amour pour sa femme (enfin, c’est ce qu’il dit). Gentleman cambrioleur ou pas, éthique professionnelle ou hasard de la vie, en tous cas, il n’a pas tué, il n’a pas blessé, c’est un début. David a passé des années en prison pour y réfléchir, et il nous raconte son histoire et sa morale...  

David Desclos
David Desclos
- -

Je viens de Caen, j'habitais une tour rue Montcalm mais on l'appelait la rue "Non-calme". 

Quand je suis né, mon père était en semi-liberté, la journée il venait me voir, le soir il repartait en prison.  

Avec mes amis, on avait quatorze ans, on a formé le gangs des GILASD, grouple d'intervention locale assurant la semaine et le dimanche, parce qu'on volait toute la semaine. 

Mais je commençais à culpabiliser de voler chez les gens, donc ensuite je me suis spécialisé dans la neutralisation des systèmes d'alarmes, on volait dans des magasins, des supérettes. Puis à dix-neuf ans j'ai commencé à me dire que ces gens que je volais, c'était des travailleurs, pas des bourgeois. Donc je me suis tourné vers les grandes surfaces. 

A vingt ans, j'ai fait ma première banque(...) J'ai voulu arrêter mais j'ai proposé avant, d'en faire une dernière, le siège de la Société Générale. Soit on était tous riches pour la vie, soit on finissait tous en prison.      

Pour résumer, à cause d'un caillou, je suis allé dix ans en prison.

Chanson de fin : "Something Perfect" par Island - Album : Feels Like Air (2018) - Label : Frenchkiss Records. 

  • Reportage : Pascale Pascariello
  • Réalisation : Jean-Christophe Francis

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à"... vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Sandrine Chapron
Collaboration