L'amour au gré des technologies ©Getty - Hulton Archive/Wholly Owned
L'amour au gré des technologies ©Getty - Hulton Archive/Wholly Owned
L'amour au gré des technologies ©Getty - Hulton Archive/Wholly Owned
Publicité
Résumé

Fidèle à la fille romantique et rebelle qu'elle était, Yzabel n'a jamais hésité à se lancer dans l'aventure pour trouver l'amour fou. Quand elle se retrouve célibataire à 50 ans, elle se branche sur un site de rencontre... Entre réalité virtuelle et sentiments foudroyants, attention aux mirages !

En savoir plus

Yzabel, réalisatrice, scénariste et anciennement actrice, rencontre en ligne un beau brun ténébreux qui lui plaît... Son cœur d'artichaut s'emballe pour ce médecin célèbre qui travaille aux Etats-Unis. Mais malgré un premier contact très romantique, tout ne se passe pas exactement comme prévu.

Rencontre online avec Tony

Sur un site de rencontre, Yzabel clique sur le profil de Tony, un neurochirurgien qui vit à Los Angeles. Comme il lui plaît, elle décide de se lancer et de lui envoyer un like, qu'il accepte.  

Publicité

Je suis toute heureuse. Et c'est lui, du coup, qui commence la conversation. Yzabel

Yzabel tombe complètement sous le charme de Tony. Petit à petit, elle s'aperçoit que de nombreuses coïncidences semblent la rapprocher du charmant docteur. Comme sa sœur, Tony est neurochirurgien, son chien s'appelle Karamel, comme le sien, sa fille s'appelle Leïla, tandis que la fille d**'Ysabel** est prénommée Lila... Pour Yzabel, c'est le "destin", ils étaient faits pour se rencontrer ! 

Lui et moi, ça devenait une drogue. Ça faisait longtemps que personne ne m'avait écrit ce genre de lettres. Et donc je me suis attachée à ces mots, attachée comme une dingue. Yzabel

Après quelque temps passé à correspondre avec Tony, Yzabel l'appelle même en FaceTime : elle découvre avec bonheur le visage de son amoureux qui s'affiche sur son écran de téléphone... 

J'avais le cœur qui battait et je décroche. Je le vois en vrai, j'aperçois son regard pétillant et je vois un homme qui me plaît grave ! Yzabel

Yzabel et son chien Karamel
Yzabel et son chien Karamel
- Photo personnelle d'Yzabel

Qui est vraiment Karim ? 

Les deux amoureux ne cessent de converser en ligne et de s'appeler. Mais un jour, Tony fait à Yzabel une drôle de révélation : en vérité, il ne s'appelle pas Tony, mais Karim. Ce mensonge n'étonne toutefois pas longtemps Yzabel, qui comprend que Karim avait peur d'un possible racisme de la part de son interlocutrice... Surtout, Karim, c'est le même prénom que celui de l'ex-mari d'Yzabel ! Une nouvelle coïncidence !

Mais par la suite, une nouvelle bizarrerie éveille les soupçons d'Yzabel. Karim, en voyage à Shangaï, lui demande en effet de lui prêter trois mille euros. Comment se fait-il que ce riche et célèbre neurochirurgien ait besoin d'argent ? Yzabel craint l'arnaque... 

Pour me rassurer, il m'envoie carrément son vol de Shangaï à Paris dans deux jours. Je vois vraiment le billet de réservation. Je me dis : mais c'est peut-être moi qui suis trop méfiante. Je vais attendre qu'il arrive. Yzabel

Toujours sur ses gardes, Yzabel envoie tout de même à Karim une centaine d'euros, puis attend son arrivée... Malheureusement, le neurochirurgien ne se présentera jamais à l'aéroport où l'attend désespérément Yzabel. Flairant l'arnaque, celle-ci demande à son correspondant de lui révéler sa véritable identité. 

Il me dit alors : "Je ne suis pas Karim, je m'appelle David, j'ai vingt ans, c'est-à-dire qu'on vole les identités des gens, des images, des vidéos. On a une structure énorme, on est situé au Nigéria, on prend l'argent des femmes comme toi, des hommes aussi." Yzabel 

Grâce à la technique du deep fake, qui permet de détourner des photos et des vidéos de personnalités disponibles sur Internet, des hackers nigérians ont pu usurper l'identité de Karim, célèbre neurochirurgien turc, et séduire la pauvre Yzabel...

6 min

Idylle sur le Bosphore

Yzabel décide de retrouver son amant virtuel, le véritable Karim. Elle prend contact avec lui et lui envoie un message. Il faut qu'il sache qu'on lui a volé son identité ! Intrigué, le neurochirurgien turc répond et propose à Yzabel de venir discuter avec lui en Turquie. Celle-ci accepte. 

Et là, je vois dans son regard qu'il est intéressé. Mais je me sens un peu mal parce que je me dis : est-ce que c'est le vrai qui commence à me draguer ? Yzabel

Yzabel se laisse prendre au jeu : finalement, à quelques détails près, c'est l'histoire d'amour dont elle rêvait ! 

Il m'a embrassée et je me suis laissé faire. Après, il y a eu la nuit, la super nuit, une nuit de bonheur, une nuit surréaliste avec le Bosphore que vous voyez devant, avec cette lumière, ce soleil couchant sur le Bosphore. Yzabel

En savoir plus : Usurpation d'identité
30 min

Merci à Yzabel (en attendant le film), à Nadia Ahéhéhinou et à Marie Dalquié.

Reportage : Sophie Simonot 

Réalisation : Clémence Gross 

Mixage : Pierric Charles

Musique de fin : "O Sensin" de Sezen Aksu.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Jeanne Coppey
Collaboration
Clémence Gross
Réalisation
Sophie Simonot
Production déléguée
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination