Les risques de l'infidélité ©Getty
Les risques de l'infidélité ©Getty
Les risques de l'infidélité ©Getty
Publicité
Résumé

Après vingt-cinq ans de vie conjugale bien rangée, Joséphine, cinquante ans, tombe amoureuse d'un homme qui l'entraîne vers d’autres sexualités. Karen, elle, s'est inscrite sur un site de rencontres pour femmes infidèles. Lola, vingt-cinq ans, multiplie les conquêtes d'un soir.

En savoir plus

Karen et Joséphine ont toutes les deux vécu une double vie. Lassées par la monotonie de leur couple ou avides d'explorer de nouvelles parties d'elles-mêmes, l'une parcourt ses désirs grâce à un site de rencontres en ligne, réservé aux femmes mariées qui veulent tromper leur conjoint, l'autre tombe sous le charme d'un inconnu passionné de politique, comme elle. Lola, elle, a choisi la relation polyamoureuse. Elles expliquent comment ces aventures ont transfiguré leurs intimités sexuelles et sentimentales. 

L'amant toxique

Alors qu'elle s'investit dans une campagne présidentielle, Joséphine rencontre sur Facebook un homme charmant, dont elle a repéré les commentaires sous des publications politiques. Elle est "subjuguée par son intelligence et sa manière d'écrire". Ils commencent alors à discuter par messages. 

Publicité

Chaque message que je recevais, ça me faisait vraiment un petit coup au cœur, j'avais des papillons dans le ventre. En plus, il me disait que j'étais intelligente, que j'écrivais bien. Et je commençais à m'imaginer l'embrasser. Puis je me suis imaginé coucher avec lui. Joséphine

A force de conversations, ils décident tous deux de se rencontrer. Lors de leur premier verre, le courant passe, mais aucun des deux n'ose faire le premier pas. C'est plus tard, après une soirée pour un lancement de journal politique, qu'un rapprochement a lieu.  

Il m'a raccompagnée jusqu'au métro. Quand j'ai mis mon ticket, on s'est dit au revoir et là, juste, il m'a volé un baiser et il est parti. J'étais dans un état ! Sur un nuage, comme une gamine de douze ans. Joséphine

En savoir plus : Amours interdites
28 min

Joséphine s'engage donc dans une relation avec cet homme qui lui avoue rapidement son goût pour le BDSM. Elle n'a alors que très peu d'expérience en la matière, mais se dit prête à tenter le coup. 

Il se définissait comme quelqu'un d'assez dominant. Il me demandait une soumission certaine. Et puis, d'un autre côté, il me flattait tellement, moi qui me sentais délaissée. A la fois, j'étais portée intellectuellement et vraiment rabaissée, sexuellement parlant. Joséphine

Mais très vite, son amant se révèle sous un autre jour et ne respecte pas l'éthique du BDSM. Ce n'est plus seulement dans le cadre du jeu sexuel qu'il la rabaisse, mais aussi dans le quotidien de leurs rendez-vous.  

Il m'embrassait. Et puis, à un moment, il m'a tenu le menton. Il m'a regardée et il m'a collé une énorme gifle. Ça aurait dû m'alerter. Joséphine

Progressivement, la relation s'envenime et Joséphine commence à sombrer. Le secret de l'adultère la maintient dans une forme d'isolement. Elle n'ose parler de sa détresse à personne, et encore moins à son compagnon, alors même qu'elle a des pensées de plus en plus sombres. 

Un jour, je découvre qu'une de mes amies couche avec lui. Je me suis effondrée quand j'ai appris ça. J'ai commencé à avaler des Lexomil avec de l'alcool. Là, j'ai décidé de me faire hospitaliser parce que je ne peux plus, je n'ai plus envie de vivre. Joséphine

Mon plus grand regret aujourd'hui, c'est de ne pas l'avoir dit à mon compagnon. Joséphine

Après sa mésaventure amoureuse, Joséphine se reconstruira sur Gleeden, un site de rencontres en ligne réservé aux femmes mariées qui veulent tromper leur conjoint. Avec d'autres partenaires, elle y explore plus sainement son goût pour le BDSM et découvre de nouvelles pratiques...

Pendant six mois, j'ai tout essayé. Ça a été des hommes, des femmes, à deux, à douze, la domination, la soumission... Moi, j'ai été domina. J'ai essayé des choses beaucoup plus extrêmes : l'urophilie, la scatophilie. J'ai eu six mois de boulimie. Je suis passée de bras en bras. Joséphine

En savoir plus : Les Pieds sur les pieds
28 min

Plaisirs infidèles

Karen a cinquante ans. Lorsque son fils lui demande d'arrêter de s'occuper de lui, elle prend conscience qu'il lui faut donner une nouvelle direction à son existence. Du même coup, elle se découvre des besoins sentimentaux et sexuels que son époux n'est pas à même de satisfaire.

Je me suis aperçue que j'avais besoin d'être importante pour quelqu'un. J'ai besoin que la personne ait besoin de moi et je trouvais que mon mari n'avait pas tellement besoin de moi, parce que mon mari sait tout faire. Et puis, c'était trente ans de vie commune. Au bout d'un moment, l'affection reste, mais le désir, tout ce qui est de l'ordre du désir, s'use. Karen

Karen décide de s'inscrire sur un site de rencontre pour femmes infidèles. Très vite, elle tombe sur un profil qui lui plaît et engage la conversation, sans se douter qu'elle s'aventure sur des chemins inconnus...

Moi, j'ai l'impression qu'il me plaît. Un de mes amis me dit : "C'est écrit SM sur sa page, qu'est-ce que ça veut dire ?" J'ai répondu : "Je ne sais pas, il a l'air breton, probablement Saint-Malo." Je lui ai quand même posé la question, et il m'a dit que cela signifiait sadomasochisme. Karen

Curieuse, Karen choisit d'explorer plus avant. Elle noue une relation intime avec lui, pendant plus de quatre mois. 

Je ne pense jamais à moi comme une femme adultère. A vrai dire, je pense à moi comme une femme tout court. Qu'est-ce qu'il me reste à vivre? Est-ce que je vais être avec mes copines et râler sur mon mari toute la journée ? Ou est-ce que je vais faire autre chose avec ma vie qui m'intéresse plus ? Le truc, c'est pas tellement de tromper son mari, c'est de s'inventer une nouvelle vie. Karen

28 min

Le polyamour plutôt que l'infidélité 

Lola, vingt-cinq ans, multiplie les conquêtes et les tromperies, jusqu'au jour où elle prend conscience que le modèle du couple exclusif ne lui convient pas... 

Je trouve ça effrayant de se dire que je vais rester avec quelqu'un toute ma vie, que ce sera cette personne et personne d'autre. Moi, la norme me rend malheureuse. Lola

Merci à Joséphine, Karen, Lola, Maria, Anne Hautecœur et Solène Paillet de Gleeden.

Reportage : Alain Lewkowicz

Réalisation : Anne-Laure Chanel

Musique de fin : "lita folk" de Vita Levina.

Pour aller plus loin : 

- le livre de Rita Perse, Adulte Air, La Musardine_,_ publication prévue pour le 17 novembre 2021.

Références

L'équipe

Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Production
Jeanne Coppey
Collaboration
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Sonia Kronlund
Coordination
Anne-Laure Chanel
Réalisation
Alain Lewkowicz
Production déléguée